Correction dissertation andromaque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
(INTRODUCTION :)

Le XVIIème siècle est par excellence le siècle du théâtre et de la morale. Qu’il s’agisse des comédies ou des tragédies, toutes visent à plaire et instruire, « Placere et docere » selon la formule consacrée. Le théâtre racinien n’échappe pas à la règle : mais le critique Antoine Adam a pu dire aussi à son sujet qu’il dépeint « un monde cruel, peuplé d’êtres passionnéset faibles, entraînés par les fatalités de leur sang ». Cette affirmation s’applique sans aucun doute à Andromaque, tragédie qui raconte les amours malheureuses du personnage éponyme et de ses compagnons d’infortune, Pyrrhus, Oreste et Hermione. En effet, le monde d’après la guerre de Troie où se situe la pièce n’est pas enclin à la douceur et si les personnages s’aiment passionnément, ils n’ensont pas moins victimes du poids de la fatalité familiale.

(DEVELOPPEMENT :)

Tout d’abord, les personnages vivent dans un monde particulièrement cruel.
En effet, ils sont soumis à une violence tout d’abord physique.
Nous sommes à la fin de la guerre de Troie qui fut particulièrement dévastatrice : la ville de Troie n’existe plus, saccagée par les Grecs lors d’ «une nuit cruelle » (III,8), les belligérants ont perdu navires (Acte III, scène3) et compagnons. Nombreux sont les veuves et les orphelins (II, 5), le peuple troyen «ser[t]» en esclavage (III, 6) et l’on ne ressent plus que haine et désir de vengeance qui se résument dans la peur d’un avenir représenté par un tout petit enfant, Astyanax. Les personnages ont perdu toute humanité : Andromaque et son fils ne sont plus quedes butins de guerre. Cette cruauté ambiante ne trouvera son achèvement que dans la douleur : Pyrrhus sera assassiné à l’instigation de celle qui l’aime, Hermione se tuera et Oreste deviendra fou. Andromaque a tout d’une tragédie.
Mais à cet univers brutal s’ajoute pour les personnages une autre forme de cruauté, plus terrible encore car intrinsèque, la pression psychologique. En effet, lespersonnages subissent les revirements incessants de l’être aimé : les hésitations d’Andromaque amènent Pyrrhus à revenir sur les serments faits à Hermione qui trouve son amoureux « infidèle » (IV, 5). Son cousin Oreste, tout comme elle plus tard dans la pièce, a déjà cédé au désespoir et est parti en mer pour oublier sa peine.
De plus, certains personnages ont recours au chantage : Pyrrhus ne sauverala vie d’Astyanax que si sa mère l’épouse et Hermione n’aimera Oreste que si ce dernier tue Pyrrhus.
Enfin, les protagonistes souffrent de leur grande solitude, dernier raffinement de la cruauté imposée par le dramaturge. Hermione, seule à la cour de Pyrrhus, n’écoute pas Andromaque venue la supplier de l’aider à sauver son enfant. Ce manque de solidarité féminine laisse la mère seule face à lapeur d’une ultime perte irréparable, elle qui est déjà condamnée à pleurer la mort d’un époux, de sa famille entière, de la quasi-totalité de son peuple et à vivre dans le souvenir. L’égoïsme des personnages privés de tout appui familial, les enferme dans une solitude tragique qui se soldera par leur perte.



Ainsi, les personnages d’Andromaque sont-ils victimes d’un monde crueltant physiquement que psychologiquement. Mais ils sont aussi les victimes de leurs passions et de leurs faiblesses.

En effet, la passion amoureuse est au centre de la tragédie.
Dans Andromaque l’amour est voué à l’échec : il fait souffrir. Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui à son tour a succombé aux charmes d’Andromaque, laquelle n’aime que son défunt époux, Hector, et le filsqu’elle a eu de lui, Astyanax. Cette chaîne amoureuse est sans espoir et elle se solde par une mort, celle d’Hector, qui préfigure celle des autres personnages. Car la passion ici est aveugle et obsessionnelle, surtout chez les personnages masculins. Dans son amour inconditionnel pour sa captive, Pyrrhus en oublie son devoir, ses alliés grecs et sa fiancée : il mourra assassiné. Oreste revient...
tracking img