Culture d'entreprise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3580 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
CREG – veille informationnelle – communication

Annie-Claude COZE & Yvan POTIN

LA CULTURE D’ENTREPRISE
Recherche effectuée par Yvan POTIN, professeur en économie gestion, en classe de 1ère et Terminale STG. En collaboration avec Annie-Claude COZE, membre du GREG, formatrice et professeur en BTS Assistant de gestion PME/PMI.

A l’origine, le mot « culture » rappelle le travail de la terreque l’on cultive et atteste des activités qu’elle suscite auprès des hommes. Dans ce contexte, la culture suggère une activité physique humaine et traduit une interdépendance entre les besoins et le travail. L’homme se reconnaît dans tout ce qui sert à son usage, dans ce qui l’environne et dans ses propres créations. Vauvenargues lui attribue une signification philosophique dans une visionidéaliste de l’homme. Le monde se conçoit conformément à la conscience humaine et s’oppose à la nature. Par opposition, la nature est ce qui est donné à la naissance, elle est une donnée incontournable. Dans cette opposition, la culture apparaît comme un effort pour produire autre chose que la forme donnée immédiatement. La culture implique l’invention de règles et l’identité paraît être le critère de laculture. L’entreprise ne semble pas échapper à ce principe. Entourer par un environnement qui s’impose à elle, elle se doit de réagir pour imposer son existence et donc créer sa propre identité. Nous allons tout d’abord étudier dans une première partie l’origine de cette notion (I) qui va nous aider à mieux cerner la seconde partie présentant la définition et les composantes de la cultured’entreprise (II). Enfin, nous observerons que cette notion place le salarié au centre du débat, un débat qui s’ouvre sur l’ensemble de la Société. (III)

I. NAISSANCE D’UNE NOTION
1 – Historique de la notion
1.1 Une notion récente… La notion de « culture d’entreprise » s’est développée tardivement en France car trop longtemps, les dirigeants ont cru de leur devoir de protéger le secret de leursaffaires et la connaissance du passé de leur firme leur paraissait dépourvue d’intérêt. Pour certains, la notion de culture d’entreprise remonterait au XIXème siècle avec l’idée très forte de pratiques paternalistes dans les entreprises. Pour d’autres, la notion serait plus récente (XXème siècle) et trouverait son origine dans trois métaphores : l’entreprise serait une « famille », l’entreprise seraitune « maison » et enfin, l’entreprise serait « une équipe sportive ». Parue tout d’abord en Angleterre, puis en Allemagne au début du XIXème siècle, c’est au XXème siècle que cette notion apparaît en France et plus précisément au cours des années 80 que cette expression s’est soudainement imposée sur les bases d’un culturalisme 2005 – 2006

1/9

CREG – veille informationnelle – communicationAnnie-Claude COZE & Yvan POTIN

américain et japonais très développés. Le premier naissant du constat qu’une « bonne » culture (forte et cohérente) reflète la force d’une entreprise, le second se basant sur des principes ancrés depuis fort longtemps dans la culture japonaise : famille, modestie, tradition, respect...

1.2

…née d’une profonde remise en cause

Cet engouement soudain pourla culture d’entreprise a également trouvé ses origines dans l’ancienne culture « taylorienne ». Avec la crise, la notion de culture d’entreprise se trouve mobilisée dans le débat du changement. L’homme trop souvent négligé autrefois doit prendre sa place dans le débat. Il faut donner un sens au travail et donc transformer les anciennes méthodes de conduite du personnel. On voit se dessiner ici laculture d’entreprise sous l’angle du management. 1.3 Une notion « stabilisée »…

Toutefois, cette « nouveauté » n’allait-elle rester qu’un phénomène superficiel et éphémère ? Non. La réalité nous montre aujourd’hui qu’il s’agit souvent d’un instrument très utilisé même si parfois celui-ci peut se révéler être une contrainte redoutable du fait de sa propre complexité. Nombreuses sont les...
tracking img