De quelle servitude l'homme souffre t-il

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (293 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La peine de mort en France:

La peine de mort en France existe depuis le Moyen Âge faisant de la France le dernier pays de l’européenne qui appliquait la peine demort.
Avant 1791, il existait en France une multitude de modalités d'application de la peine capitale, selon le crime et la condition du condamné: la décapitation àl'épée (ou à la hache) qui était réservée aux nobles, la pendaison pour les voleurs qui n'ont pas eu recours à la violence, le bûcher pour les hérétiques et les incendiaires.L'Assemblée nationale constituante, promulgue une loi le 6 octobre 1791 refusant d'abolir la peine de mort, mais elle supprime la torture. C'est également avec cetteloi qu'est uniformisée la méthode d'exécution, Tout condamné à mort aura la tête tranchée, jusqu’à son abolition en 1981.

Victor Hugo:

Victor-Marie Hugo, né le 26février 1802 à Besançon et est mort le 22 mai 1885 à Paris. C’est un écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel français considéré commele plus important des écrivains romantiques de langue française.
Dans son enfance, il assiste à des exécutions capitales et toute sa vie, il luttera contre cesexécutions. Le dernier jour d'un condamné et Claude Gueux, deux romans de jeunesse, soulignent à la fois la cruauté, l'injustice et l'inefficacité du châtiment de la peine demort. Mais la littérature ne suffit pas, alors Victor Hugo saisira toutes les tribunes pour défendre l'abolition de la peine de mort, à la Chambre des Pairs, àl’Assemblée et au Sénat:
« La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie. » (discours du 15 septembre 1848 devant l'Assemblée nationale constituante).
tracking img