Derrida - adieu … emmanuel levinas.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 194 (48283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jacques Derrida

Adieu
à Emmanuel Lévinas

Galilée

INCISES Collection dirigée par Agnès Rauby

Adieu
à Emmanuel Lévinas

DU MÊME AUTEUR

Aux Éditions Galilée
L'ARCHÉOLOGIE DU FRIVOLE (Introduction à L'essai sur l'origine des connaissances humaines, de Condillac), 1973.
GLAS, 1974. 1983.

OCELLE COMME PAS UN, préface à L'enfant au chien-assis, de Jos Joliet, 1980.
D ' U NT O N APOCALYPTIQUE A D O P T É NAGUÈRE EN PHILOSOPHIE,

OTOBIOGRAPHIES. L'enseignement de Nietzsche et la politique du nom propre, 1984. SCHIBBOLETH. Pour Paul Celan, 1986.
PARAGES, 1986.

ULYSSE GRAMOPHONE. Deux mots pour Joyce, 1987. DE L'ESPRIT. Heidegger et la question, 1987. PSYCHÉ. Inventions de l'autre, 1987. MÉMOIRES. Pour Paul de Man, 1988.
LIMITED INC., 1990.

L'ARCHÉOLOGIE DUFRIVOLE, nouvelle édition, 1990. DU DROIT À LA PHILOSOPHIE, 1990. D O N N E R LE TEMPS. 1. La fausse monnaie, 1991.
P O I N T S DE SUSPENSION. Entretiens, 1992. PASSIONS, 1993. SAUF LE N O M , 1993. K H Ô R A , 1993. SPECTRES DE MARX, 1993. POLITIQUES DE L'AMITIÉ, 1994. F O R C E DE LOI, 1994. M A L D'ARCHIVÉ, 1995. APORIES, 1996.

RÉSISTANCES - de la psychanalyse, 1996. LE MONOLINGUISME DEL'AUTRE, 1996. ÉCHOGRAPHIES - de la télévision (Entretiens filmés avec Bernard Stiegler), 1996. DEMEURE, dans Passions de la littérature, 1996. COSMOPOLITES DE TOUS LES PAYS, ENCORE UN EFFORT !, 1997.

ADIEU à Emmanuel Lévinas, 1997.

Jacques Derrida

Adieu
à Emmanuel Lévinas

Galilée

Adieu fut une allocution prononcée à la mort d'Emmanuel Lévinas le 27 décembre 1995, au cimetière dePantin. De telles paroles, si vite arrachées à la tristesse et à la nuit, nous n'aurions jamais osé les publier si l'initiative n'en avait été d'abord prise sous la forme d'un petit livre édité à Athènes (Éditions AGRA), en grec, par Vanghélis Bitsoris avec une généreuse et exigeante prévenance. Ses notes, que nous reproduisons ici, sont plus que des « notes du traducteur ». Nous le remercions de lesavoir écrites, en premier lieu, puis traduites pour nous. Le mot d'accueil fut, un an plus tard, le 7 décembre 1996, une conférence prononcée dans l'Amphithéâtre Richelieu de la Sorbonne, à l'ouverture d'un Hommage à Emmanuel Lévinas. Organisé par le Collège International de Philosophie, sous la responsabilité de Danielle Cohen-Lévinas, cette rencontre dura deux jours et se tint sous le titre «Visage et Sinaï ».

© 1997, ÉDITIONS GALILÉE, 9, rue Linné, 75005 Paris. En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage sans autorisation de l'éditeur ou du Centre français d'exploitation du droit de copie (CFC), 3, rue Hautefeuille, 75006 Paris. ISBN 2-7186-0485-9 ISSN 1242-8434

Jacques Derrida

Adieu
à EmmanuelLévinas

Galilée

Depuis longtemps, si longtemps, je redoutais d'avoir à dire Adieu à Emmanuel Lévinas. Je savais que ma voix tremblerait au moment de le faire, et surtout de le faire à voix haute, ici, devant lui, si près de lui, en prononçant ce mot d'adieu, ce mot « à-Dieu » que, d'une certaine façon, je tiens de lui, ce mot qu'il m'aura appris à penser ¹ ou à prononcer autrement. À méditerce qu'Emmanuel Lévinas a écrit du mot français « adieu », et que je rappellerai tout à l'heure, j'espère trouver une sorte d'encouragement à prendre ici la parole. Je voudrais le faire avec des mots nus, aussi enfantins et désarmés que ma peine. À qui s'adresse-t-on en un tel moment ? Et au nom de qui s'autoriserait-on à le faire ? Souvent, ceux qui s'avancent alors pour parler, pour parlerpubliquement, interrompant ainsi le murmure animé, l'échange secret ou intime qui relie toujours, dans le for intérieur, à l'ami ou au maître 11

mort, souvent ceux qui se font alors entendre dans un cimetière en viennent à s'adresser directement, tout droit, à celui dont on dit qu'il n'est plus, qu'il n'est plus vivant, qu'il n'est plus là, qu'il ne répondra plus. Les larmes dans la voix, ils...
tracking img