Des souris et des hommes, lettre à l'auteur.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (532 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Tania Iriarte.

Collège Maurice Utrillo, Limas.

Monsieur Steinbeck,

J’ai lu votre livre « Des souris et des hommes » parce qu’il est au programme de français de 3°. Je l’ai beaucoupapprécié, bien que le début soit, pour moi, un peu long.
Cependant, je trouve vos personnages très attachants et je pense que chaque lecteur peut s’identifier à l’un d’eux ou a plusieurs.
Pour ma part,Crookes m’est très sympathique. À mes yeux, il s’agit de quelqu’un de froid et distant parce qu’il a trop souvent été repoussé par tout le monde et n’a pas trouvé sa place dans une société où la forcerègne et où le droit du sang et là, en l’occurrence, le droit de la couleur de peau donnent le pouvoir absolu. Il est repoussé depuis toujours parce qu’il semble être d’une « race » différente, donclorsqu’il voit que quelques personnes différentes des autres s’intéressent à lui et l’approche parce qu’ils aiment sa compagnie, il prend peur. Il a appris à ses méfier des autres et a du mal à croireque quelqu’un peut être gentil avec lui. « Trop gentil pour être honnête » pourrait être son proverbe favori parce que ce raisonnement est bien présent chez lui.
George est quelqu’un, pour moi,d’insaisissable, d’impossible à berner. Dans le fond, on ne peut pas savoir qui il est vraiment. Un jour, il peut se montrer très aimable, puis quelques minutes plus tard, on ne le reconnaît plus. Il esttrès lunatique. Peut-être un peu comme moi.
Lennie ressemble à un grand et gros enfant, trop gâté par ses parents. Il a besoin de George pour l’aider à parler, à comprendre. Il ne grandit pas. Alors,quand il finit par tuer la femme de Curley, la seule chose qu’il se dit, c’est : « George ne va plus me laisser soigner les lapins, maintenant… ». Il ne se rend pas compte de la gravité de son acteparce qu’il n’a jamais vraiment appris ce qu’étaient le Bien et le Mal.
La fin m’a attristée. Bien que George ait tué Lennie pour son bien, pour lui éviter la prison, le lecteur comprend ce qui...
tracking img