Devoir cned 1 hr eco 2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1075 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Observations générales du correcteur :

Nom du correcteur :

1re partie:

1. Le rôle du prix en économie de marché :
Nous savons que le marché est le lieu, réel ou fictif, de rencontre des offres et des demandes d’un bien ou d’un service, sur lequel va s’établir un prix d’équilibre. C’est ce prix d’équilibre qui déterminera les quantités du bien ou du service qui vont s’échanger. Plus leprix de vente d’un bien est élevé, plus il y aura d’entreprises incitées à produire et vendre ce bien. Alors que plus le prix de vente d’un bien est faible, plus la demande pour ce bien est élevée. Donc le mécanisme du prix, s’il fonctionne bien, joue comme une « main invisible » (Adam Smith), c’est à dire qu’il permet la meilleure allocation possible des ressources au niveau global ensatisfaisant un maximum de besoins individuels. En ce sens, le marché rend compatible les décisions individuelles avec l’intérêt collectif.

2. La régulation par le marché présente des limites car la concurrence est imparfaite, il est impossible de réunir les 5 conditions qui sont: l'atomicité, l'homogénéité du produit, la mobilité des facteurs de productions, la transparence des marchés et la fluiditédes marchés, les offreurs ont souvent le pouvoir. De plus la régulation par le marché est impossible dans le cas des biens publics qui ne s’échangent pas sur un marché et des externalités (effets positifs ou négatifs de l’activité de l’entreprise sans qu’il y ait transaction).
Il y a une incohérence entre l’intérêt général et l’intérêt individuelle. Elles engendrent des situations de pauvreté oudes inégalités. Les crises économiques montrent bien que la régulation par le marché est impossible.

3. Les états doivent il reréguler l’économie mondiale ?
Dans un premier temps nous pouvons penser que l’état ne doit pas jouer un rôle dans l’économie de marché car elle entraine une inflation à deux chiffres, l’augmentation de l’endettement, la hausse des impôts et le déficit du secteurpublic.
Cependant, si l’état n’intervient pas dans l’économie de marché, les crises financières (comme la crise financière asiatique de 1997ou la crise des subprimes en 2009) déstabilisent complètement l’économie. Ils sont obligés de faire appel à l’état pour reréguler le marché. Donc l’économie de marché ne peut se réguler car en cas de crise majeur elle n’arrive pas à faire face à ses problèmes.De plus, à cause de leurs excès, elles entrainent des personnes au chômage, ce qui à pour conséquence la baise de la consommation et donc le marché devient beaucoup plus friable. De plus, si l’état garde la main mise sur le marché : ils sont garants du plein-emploi, la stabilité (relative) des prix, la croissance économique (augmentation du PIB) et l’équilibre des échanges extérieurs (« carrémagique » de Kaldor). Des objectifs sociaux sont également poursuivis par l’État comme la lutte contre l’exclusion sociale, l’accès aux soins ou encore l’élévation du niveau de formation. Par la fiscalité (politique budgétaire), le droit de la concurrence (politique de la concurrence), les taux d’intérêt fixés par la BCE (politique monétaire européenne), le RMI et la CMU (politique sociale), la duréelégale du travail (politique de l’emploi).

2ème Partie :

3ème Partie :

4ème Partie :
1. Le déficit budgétaire est la situation dans laquelle les recettes de l’État (hors remboursement d’emprunt) sont inférieures à ses dépenses (hors emprunt) au cours d’une année. C’est donc un solde négatif.
Le déficit budgétaire se différencie du déficit public car il n’englobe pas le solde desrecettes et des dépenses des collectivités territoriales et de la Sécurité sociale.
Il équivaut au besoin de financement de l’État et se traduit par le montant des emprunts nouveaux qu’il doit contracter au cours de l’année. Les lois de finances peuvent prévoir un déficit et autoriser l’État à emprunter à hauteur de ce besoin de financement. La France connaît un déficit budgétaire continu depuis...
tracking img