Dimensions ethniques dans le vie politique malgache

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1835 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dimensions ethniques dans la vie politique malgache

Introduction :
Le peuple malgache est reconnu pour son hétérogénéité, en effet, à Madagascar il existe 18 ethnies différentes. La séparation entre le peuple a été entretenue à cause d’une vieille rivalité entre « Merina » (peuple des Hautes Terres Centrales) et les « côtiers » (regroupant tous les autres peuples du pays)
Cette mésententeentre le peuple malgache n’est pas sans impact sur l’instabilité de la vie politique à Madagascar depuis le début de l’indépendance jusqu’à aujourd’hui. Les inimités séculaires sont animés par le sentiment de « supériorité » des Merina vu leur conscience très rapide de la notion d’Etat. Cette prise de conscience agrandi alors la volonté d’expansion territoriale des « merina » qui se heurta trèsrapidement à la volonté d’indépendance des tribus des cinq autres provinces ce qui donna naissance à des luttes impitoyables.
L’expansion des « Ambaniandro » qui se produit sur les ¾ de Madagascar provoque la haine des côtiers contre ceux qu’ils appelaient les « envahisseurs » venus des Hautes Terres. En effet, les merina disposaient d’une grande place dans l’administration, le mécontentement descôtiers se justifiait par le fait qu’ils étaient écartés des fonctions publiques.
Nous nous sommes alors posé la question : « Dans quelle mesure la dimension ethnique influe-t-elle sur la vie politique malgache ? »
Le problème des côtiers est que le concept de Nation et d’Etat leur est pratiquement inconnu. Pour eux, lors de la guerre pour l’indépendance, ce qu’il fallait à tout prix défendrec’était non pas l’indépendance malgache mais plutôt leur clan, mœurs et religion. A l’époque l’administration française encourageait la méfiance des côtiers envers les « ambaniandro ». Mais ces querelles traduisent en même temps un sincère désir d’égalité, tant social que racial.
L’aigre compétition entre Tananarive et les cinq provinces s’aggrave face à l’irrésistible ascension au pouvoir des deuxforces.

I) Historique
La vie politique de Madagascar a toujours été aminée par la perpétuelle rivalité entre la Capitale et les villes côtières. Le clivage a été entretenu par les conquêtes territoriales et la traite des esclaves à l’époque de la Royauté, mais il a surtout été intentionnellement entretenu par les Français pour asseoir leur colonisation. Cette situation de rivalité est due aufait que les Mérina des hautes terres se sont toujours considérés supérieurs des habitants des villes côtières et ce depuis l’époque royale. En effet, à cette époque, le royaume des hautes terres ont eu beaucoup plus d’autorité par rapport à ce des villes côtières. A titre d’exemple, on peut parler du Roi ANDRIANAMPOINIMERINA qui est connu comme le plus grand roi de l’histoire de Madagascar au tempsde la royauté.
A l’époque coloniale, cette rivalité entre habitants des hautes terres et ceux des villes côtières ont persisté parce que les colons ont favorisé une autre forme de domination des Merina sur la population côtière. En effet, l’administration coloniale a désigné parmi les cadres locaux une majorité de fonctionnaires Hova comme le cite Alain SPACENSKY dans son ouvrage « Regard surl’évolution politique malgache 1945-1966 ». Cette situation de domination des Merina qui a duré plus d’un demi-siècle va mécontenter les côtiers. Mais c’est surtout dû au fait que les côtiers ont été écartés de la fonction publique au profit de leurs ennemis héréditaires.
Toutefois, à la veille de l’acquisition de l’indépendance, des dirigeants côtiers se sont vus influant grâce à leur implicationdans la vie politique du pays. En effet, dans les provinces, plusieurs partis politiques ont vu le jour. On peut citer par exemple le plus célèbre à l’époque, le parti dont le dirigeant était « le Père de l’indépendance », Philibert TSIRANANA, le P.S.D (Parti Social Démocrate). Elu premier Président de la République de Madagascar, TSIRANANA a tenté de mettre fin à cette rivalité entre Merina...
tracking img