Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1845 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre(Pol-Henri Noël)

Ce thème est présent dans cette pièce comme un coup d’éclat permettant de débloquer une situation inextricable.

Alors que Rodrigue semblait voué à la mort ; on annonce que les Maures sont sur le point d’envahir la ville :

Acte III, scène 6 :  Don Diègue, son père , lui conseille: «  Ton prince et mon pays ont besoin de ton bras… Les Maures vont descendre …Là, si tu veux mourir, trouve une belle mort…Fais devoir à ton roi son salut à ta perte…. Viens, suis-moi, va combattre et montrer au roi. Que ce qu’il perd au Comte il le recouvre en toi».

L’acte IV est entièrement centré sur tous les succès et la vaillance de Rodrigue
ou non, toutes les scènes chantent sa gloire à l’exception de la scène.

Sc 1 : Chimène : « Et la main de Rodrigue a faittous ces miracles ? »

Rodrigue a vaincu les Maures à la tête de l’armée du roi. Il est
devenu héros par un coup de force : il a pris la tête de l’armée
en expliquant que le roi lui avait confié le commandement, ce qui
est faux.
Sc 2 : L’Infante : «  Rodrigue maintenant est notre unique appui, l’espérance et l’amour d’un peuple qui l’adore » .

Sc 3, Don Fernand : «  Généreux, héritierd’une illustre famille,…. Et j’ai moins de pouvoir que tu n’as de mérite. …Ils t’ont nommé tous deux leur Cid ….Et ce que tu me vaux, et ce que je te dois. »

Don Rodrigue : « Mais, Sire, pardonnez ma témérité. Si j’osai l’employer sans votre autorité… »

Cependant, il a réalisé son exploit au nom du roi et ne cherche pas à
confisquer une part du pouvoir de celui-ci grâce à savictoire. Le roi
n’a pas le choix, Rodrigue est désormais promis aux plus hautes
fonctions grâce au service éminent rendu.

Sc3, Don Fernand : « J’excuse ta chaleur à venger ton offense ; Et l’Etat défendu me parle en ta défense. Crois que dorénavant Chimène a beau parler, je ne l’écoute plus que pour la consoler. Mais poursuis.

Sc3, Don Rodrigue commence alors le récit : « Sous moi donc cettetroupe s’avance, Et porte sur le front une mâle assurance. Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort, Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port…. »

Le registre épique est utilisé dans cette narration de la victoire face aux
Maures : figures répétitives qui donnent du rythme au texte, qui insistent sur
l’aspect quasiment mythique de l’action.

Le registre épique estapparenté au registre héroïque. Ce registre est destiné à mettre en avant un héros capable de changer le cours des événements pour tout un peuple. Celui-ci met en avant ses prouesses en utilisant un vocabulaire militaire, des images saisissantes, des hyperboles et une ponctuation volontiers exclamative. On retrouve ce discours chez Don Diègue évoquant sa gloire passée ou chez Rodrigue, énumérant lesexploits dont il serait capable pour Chimène.

 Don Diègue
Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers
Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?
Mon bras qu'avec respect tout l'Espagne admire,
Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,
Tant de fois affermi le trône de son roi,Trahit donc ma querelle, et ne fait rien pour moi ?
Ô cruel souvenir de ma gloire passée !
Œuvre de tant de jours en un jour effacée !
Nouvelle dignité fatale à mon bonheur !
Précipice élevé d'où tombe mon honneur !
Faut-il de votre éclat voir triompher Le Comte,
Et mourir sans vengeance, ou vivre dans la honte ?
Comte, sois de mon prince à présent gouverneur ;
Ce haut rang n'admet point unhomme sans honneur ;
Et ton jaloux orgueil par cet affront insigne
Malgré le choix du roi, m'en a su rendre indigne.
Et toi, de mes exploits glorieux instrument,
Mais d'un corps tout de glace inutile ornement,
Fer, jadis tant à craindre, et qui, dans cette offense,
M'as servi de parade, et non pas de défense,
Va, quitte désormais le derniers des humains,
Passe, pour me venger, en de...
tracking img