Dissertation (fermez les yeux)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1282 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction:

Le fait de lire, se plonger dans une histoire, un autre univers, est un fabuleux moyen de s'evader mentalement, de se liberer l'esprit de notre réalité, si dure et si oppressante soit elle. Mais la question qu'il faut se poser est : " La fonction de la littérature est elle de nous faire rêver ?" La litterature, etant cet ensemble d'oeuvres nées du langage, peut elle réellementlaisser vagabonder notre imagination sur le chemin fantasmé de mondes magiques et inconnus ou bien préfére t 'elle plutôt nous faire prendre conscience du monde réel, celui dans lequel nous vivons matériellement. Nous verrons dans quels cas elle nous donne les possibilités de découvrir un autre monde, différent de celui dans lequel nous survivons, sinon nous montrer la réalité et de nous en faireprendre conscience. Cela en se demandant en quoi les romans littéraires peuvent ils être un echapatoire à cette difficile réalité, des miroirs de nos prôpres vies qui deviennent les héros d'une histoire, poussant un peu plus à nous imaginer différents de se que nous sommes. Ces Miroirs qui pourtant, nous apprennent aussi à nos regarder en face, nous, notre société, nos cultures, notre existenceentière.

Thése: Le rêve

Entrer dans une autre vie, une autre peau, un personnage de fiction comme des millions se rêveraient de l'être, ou tout simplement quelqu'un d'autre........
Nous avons tous un jour eu envie de vivre autre chose, ailleurs, quitter une routine qui rends tout ce qui l'entoure prévisible et ennuyeux. Se plonger dans l'existance éphémere d'une histoire provoque en nous unmagnifique elan d'imagination dans nos têtes: tout est excitant, palpitant. Chaque passage peut devenir à tout moment un rebondissement formidable, chamboulant la routine lassante de nos vies. Rien n'est impossible, et alors tout peut arriver.....mais nous restons spectateurs intouchables au dessus des lignes: une sécurité confortable que de ne risquer rien derriére ce monde ecrit.
Les romansfantastiques ou de science fiction sont de beaux exemples: un voyage vers le centre de la terre, ou bien dans l'immensité de l'ocean, vingt milles lieues sous les mers, périples epiques inventés par l'imaginatif Jules Vernes, lorsque ce n'est pas une fabuleuse épopée d' elfes, de nains et autres créatures mythiques et fantastiques d'un monde que décrit Tolkien dans son oeuvre maîtresse, le Seigneur desAnneaux, si vaste, si riche, si coloré et plein de détails qu’il semble littéralement inviter le lecteur au voyage vers la Terre du Milieu.

Nos vies, par la même occasion, prennent le pli d'une vie sentimentalement passionnée......les sentiments les plus profonds remontent à la surface, emportant dans son courant des flots de mélancolie, d'ambigües amitiés, si différentes de celles que nousavons dans notre vie réelle, si stupidement simple. Le coeur est sensiblement plongé dans de romantiques confessions qui l'envoient sur les nuages flottants de fantasmes inavoués. Alors nous désirons nous perdre dans cet univers embelli par les doux sentiments qui s'en dégage. Le violence d'une passion, la mélancolie d'un tourment amoureux, la douleur d'un amour non réciproque.......tant de sentimentsreunis pour faire valser le coeur au rythme de l'histoire. Récits sentimentaux ou poémes tourmentés, nous donnent à fantasmer sur les amours dont on rêverait, celles qui nous manquent ou celles qu'on aimerait oublier....Le roman a cette force, cette profondeur pour nous toucher au point le plus sensible de notre être, et ainsi cultiver une imagination, un certain romantisme qui se remarque trésaisément. Des romans tels que Le rouge et le noir de Stendhal, ou regne la complication de sentiments amorals et passionnés, leur donnant toute leur dimension dramatique ou bien tel que l'oeuvre autobiographique de Tourgeniev, Premier amour

Antithése: la realité
Cependant, si notre imagination n'a pas de limites, la littérature en posséde bel et bien. Faire rêver n'est pas tout, encore faut...
tracking img