Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1849 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Toutes les œuvres romanesques proposent une vison de l’homme et du monde, qui est transmise aux lecteurs grâce aux personnages fictifs. Ainsi nous nous demanderons qu’est-ce que distingue le personnage principal d’un roman d’un véritable individu. Pour y répondre, il sera nécessaire tout d’abord d’étudier les particularités du héros romanesque par rapport à la personne réelle. Ensuite nousanalyserons les héros « presque de chair ». Dans un dernier temps, il sera alors possible de mettre en lumière le travail effectué par le romancier.
Tout d’abord, nous allons voir les caractéristiques du héros de roman et de la personne réelle. Nous verrons alors que les héros de romans se différencient par leur libre arbitre puis nous étudierons les destins d’exceptions avant d’analyser les caractèresnon communs.
Pour commencer, le héros de roman et une personne réelle se distinguent par leur libre arbitre. Par conséquent, la personne réelle n’est soumise à aucun contrôle. Autrement dit aucun sujet ne décide pour elle. Elle est donc face à la réalité et il lui arrivera ou pas des choses intéressantes. Tandis que pour le personnage de roman, il doit lui arriver des « choses ». Le héros deroman est souvent un personnage peu extraordinaire ou du moins, à qui il arrive des évènements étonnants, dignes d’être racontés. Ainsi dans Le Rapport de Brodeck de Philippe Claudel, Brodeck, le personnage éponyme, est un homme affaibli par sa détention dans les camps de concentration pendant la deuxième guerre mondiale et il est contraint de rédiger par les autres villageois un rapport sur lemeurtre d’un étranger. Nous pouvons donc voir que le libre arbitre différencie le héros de roman et l’être réel.
Ensuite, nous pouvons constater que les héros du genre romanesque ont des destins d’exception. En effet le roman ne raconte pas d’histoires banales, elles doivent sortir de l’ordinaire, par exemple la vie de Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir de Stendhal. Nous pouvons citer comme autreexemple les romans d’apprentissage qui constituait l’une des deux tendances de romans au 19ème siècle avec les romans de « personnages ». Le héros, jeune homme souvent plein de grâce est à la conquête de la capitale (héroïsme) tels que Julien Sorel, Georges Duroy de Bel-Ami de Maupassant ou encore Eugène de Rastignac, personnage romanesque d'Honoré de Balzac dont les aventures débutent dans Le PèreGoriot et dont l'évolution va se poursuivre dans un nombre considérable de romans de La Comédie humaine. C'est un jeune homme ambitieux, qui regarde la « bonne société » avec des yeux à la fois surpris et envieux, qui va se montrer prêt à tout pour parvenir à ses fins. En dernier exemple, les romans de capes et d’épées ou d’aventures. D’Artagnan (Les Trois Mousquetaires, Dumas) mais aussi leCapitaine Fracasse de Gauthier sont devenus en quelque sorte des légendes. Ainsi le lecteur devient le temps de sa lecture, Eugène de Rastignac, Julien Sorel ou encore le comte de Monte-Cristo.
Enfin nous allons analyser les caractères non communs. C’est pourquoi les personnages de roman ont souvent de fortes personnalités. Ce sont des personnages complexes. Ils ont des personnalités hors du commun.C’est le cas de Madame de Merteuil dans Les Liaisons Dangereuses de Laclos ou Valmont dont le cynisme cache parfois une vraie tendresse. De plus, les personnages sont dotés d’un physique particulier. Par exemple la beauté sans pareil de La Princesse de Clèves de La Fayette. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’au 17ème siècle, siècle auquel appartenait Madame de La Fayette, les personnagesprésentaient les qualités de l’honnête homme. Ils étaient alors pas très réalistes, trop idéalisés et possédaient toutes les qualités physiques, morales et sociales. Nous trouvons également Félicité Rougon, que nous retrouvons dans de très nombreux romans des Rougon-Macquart d’Emile Zola, qui est caractérisée par son âpreté aux gains et son envie de pouvoir. L’image de cette petite femme manipulatrice...
tracking img