Disserte francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1437 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro:Jean de La Fontaine (8 juillet 1621 à Château-Thierry, 13 avril 1695 à Paris) est un poète français de la période classique dont l'histoire littéraire retient essentiellement les Fables et dans une moindre mesure les contes érotiques. On lui doit cependant des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d'opéra qui confirment son ambition de moraliste.
Cette fable, la dixième dulivre VII du deuxième recueil des Fables, publiées par Jean de La Fontaine, poète contemporain de Louis XIV, en 1678, nous relate la mésaventure d'une jeune laitière un peu trop éprise par sa rêverie, qui verra à quel point le retour à la réalité peut être brutal.

I-L'artdurécit :1)UnrécitvivantArt que nous pouvons apprécier déjà dans la composition de la fable : 43 vers divisé en 2 partiesle corps de la fable qui est le récit des vicissitudes de Perette et l'âme, la moralité ici exceptionnellement longue 14 vers. Le récit utilise bien évidemment les temps traditionnel du récit "elle allait" V4, "achetait" v 10 mais un imparfait auquel se mêle un présent de narration "saute" "tombe". Le récit est allègre les étapes s'enchaînent rapidement avec cette sorte de zoom sur Perette. Aupremier vers le conteur croque une silhouette court vêtu puis on a une sorte de rapprochement d'abord physique puis on entre dans sa tête et on découvre ce à quoi elle pense grâce à une alternance de discours narrativisé v 8 "notre laitière ainsi troussée comptait déjà dans sa pensée…" et du discours direct traduit grâce au verbe en incise" disait-elle". On notera ici comment l'enchainement de cesrêves liés au thème de l'argent mime l'emballement e l'imagination. Le passage est d'ailleurs assez étourdissant avec cette inflation du moins cher au plus cher du moins couteux au plus couteux. V24 on retrouve la chute du texte, une chute ans tous les sens du terme d'ailleurs puis un prolongement des deux dernier vers qui serait un commentaire malicieux du fabuliste. Il est aussi judicieux de notécomment La Fontaine utilise différends moyens prosodiques pour rendre cette fable aussi plus alerte plus vivante avec notamment l'utilisation ici de vers hétérométriques qui permet ici e souligner les effets de pointes, les rimes son variés on à la fois des rimes plates mais aussi des rimes croisée systématiquement utilisées d'ailleurs dans l'emballent de l'imagination contribuant ici à lafluidité du texte.2)UnPersonnagefamilieretsympathique :Le personnage de la laitière mis en valeur déjà par le titre nous est finalement familier et sympathique. Elle est appelée par son prénom, donc classe sociale basse. Avec la description de ses vêtement "cotillon simple "et "soulier plat" jusqu'au "coussinet "qu'elle pose sur sa tête nous est donné l'image de son univers est finalement assezpittoresque. Description faite par ailleurs par un homme sui connaît la campagne pour y avoir grandi. . Rendu proche grâce également à la forme hypocoristique "notre laitière" au v 7. On pénètre comme on l'a vu dans ses pensées grâce aux différentes formes de discours, ses projets. Le personnage nous est rendu proche grâce encore une fois à des subtilités de style au début l'assonance de voyellesclaire "Perette sur sa tête ayant un pot au lait bien posé sur un coussinet" en é qui est ici à la rime. L'allitération en p et en t qui contribue à l'harmonie imitative on entend quasiment Perette trottiner.3)UnrécitcomiqueLe récit est amusant avec ce thème comique par excellence : la précaution inutile. Utilisé à maintes reprises par Molière à la même époque que se soit dans l'École des Femmes,l'Avare ou La Précaution inutile chez Fatouville (auteur de la comédie-italienne protégée par le roi). Précaution inutile que l'on pressent "bien posé" et puis le modalisateur "prétendait". Autre procédé comique c'est celui de l'inflation ici cette gradation ascendante V10 à 20 "couvée, cochon, vache et veau" et reprise dans le sens inverse "Adieu veau vache cochon couvée". On peut noter la petite...
tracking img