Disserte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2455 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MODULE 3 : CHAPITRE 3 .

III. A. Les Sensation.

Procédé :

1) Captage des infos de l’environnement interne et externes par les organes sensoriels (info : lumière, son, odeur, pression, saveur, …)
2) Codage de l’info sous forme d’influx au niveau des récepteurs sensoriels
3) Transmission et traitement du message codé au niveau des ventres nerveux
4) - soit stockage du fluxdans une mémoire
- soit transfert aux voies nerveuses efférentes puis organes effecteurs => décodage au niveau périphérique et traduction en actes ( gestes, paroles, …)

Une filtration nous protège de la surstimulation mais cela ne nous empêche pas de percevoir tous les stimuli, capacité essentielle à notre survie car sans elle, nous ne pourrions pas faire les ajustements homéostasiquesnécessaires et ne pourrions survivre de façon autonome.

III. A. 1. Définition.

• Sensation : Processus biologique, réaction spécifique des l’appareil récepteur (organes des sens) aux stimulations du milieu, en vue d’assumer l’adaptation actuelle et ultérieure du milieu.
• Perception : Stade de représentation consciente d’un stimulus sensoriel : l’individu organise ses sensations etprend ainsi connaissance du réel
⇨ je comprend ce que ça veut dire

III. A. 2. Conditions Nécessaires A La Perception D’Une Sensation.

1) présence d’un stimulus capable de déclencher une réaction de la part du système nerveux
2) un récepteur doit recevoir un stimulus et le convertir en flux nerveux
3) l’influx doit être conduit par voie neurale afférente du récepteur àl’encéphale
4) une région de l’encéphale doit convertir l’influx en sensation

⇨ perception
⇨ sensation
⇨ perception

• Caractéristiques du potentiel générateur.

a) Le P.G. est une réaction localisée et graduée ; son Intensité augmente avec la force et la fréquence du stimulus
b) Le P.G. doit atteindre un certain niveau pour déclencher un P.A. (influxnerveux)
c) Le P.G., en transformant 1 stimulus en influx nerveux, amorce un P.A.

III. A. 3. Caractéristiques des sensations.

• Projection : l’encéphale interprète la sensation et indique quel récepteur a été stimulé
• Adaptation :
- diminution de la sensibilité à un stimulus constant
- due à un changement dans le récepteur ou dans une structure liée à celui-ci- niveau d’adaptation différents :
a) récepteurs d’adaptation phasiques ou dynamiques (=> rapide)
b) récepteurs d’adaptation toniques (=> lent)
• Images consécutives : persistance de la sensation après la disparition de stimulus (lumière) => >< à adaptation
• Modalité : capacité de distinguer le type de sensation perçue (douleur,pression, tomber, équilibre, vision, odeur, audition…)

III. A. 4. Les différentes formes de sensibilités . (3classements)

a) Selon l’emplacement :

Extérocepteur :
Renseignent sur l’environnement immédiatement au contact de la peau et des muqueuses

- types de sensation : Audition, vision, gustation, toucher, pression, tension et douleur.

Intérocepteur :
Dont dépend lasensibilité viscérale.

- types de sensation : Faim, fatigue, pression interne, douleur interne, soif, nausée,...

Propriocepteur :
Qui renseignent sur les mouvements, les positions du corps, la position des segment et l’équilibre

- types de sensations : Tensions musculaire et articulaire

b) Selon la nature du stimulus détecté

Mécanorécepteurs : Détectent les déformations mécaniquedans le récepteur lui-même

Thermorécepteurs : Détectent les changement de température.

Photocepteurs : Détectent la lumière sur la rétine de l’œil.

Electrorécepteurs : Détectent les courants électriques externes

Chémorécepteurs : Détectent le goût dans la bouche, l’odeur dans le nez, les substances chimiques

Nocicepteurs : Détectent la douleur.

c) Selon le degré de...
tracking img