Document

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1519 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LACLOS, Pierre Choderlos de (1741-1803)
Né à Amiens, Pierre Choderlos de Laclos était le fils d’un haut fonctionnaire royal anobli depuis peu. Il entra dans l’armée, sans réussir à y faire une vraie carrière, sans doute faute d’un nom suffisamment illustre. Déçu par la vie de garnison, morne et sans intérêt, il se mit à écrire son ouvrage, les Liaisons dangereuses, qui, une fois publié, provoquaun véritable scandale. Membre du club des Jacobins sous la Révolution, Laclos participe à la victoire de Valmy, puis au coup d’État du 18 Brumaire. Il mourut à Tarente, en 1803, alors qu’il projetait d’écrire un second roman.

APOLLINAIRE (Rome 1880 - Paris 1918)
Il collabora à la Revue blanche, à la Plume, au Mercure de France et témoigna de toutes les découvertes et avant-gardes de sontemps : l'art naïf (le Douanier Rousseau), l'art nègre, le fauvisme, le cubisme avec Braque et Picasso (les Peintres cubistes, 1913). Plus encore que ses contes, pleins de fantaisie et d'humour (l'Enchanteur pourrissant, 1909 ; l'Hérésiarque et Cie, 1910 ; le Poète assassiné, 1916), ses recueils poétiques, d'inspiration autobiographique et où le mystère est une constante (le Bestiaire ou Cortèged'Orphée, 1911 ; Alcools, 1913 [ Voir aussi :ALCOOLS] ; Calligrammes, 1918), constituent une quête constante de la beauté et une tentative d'association immédiate entre l'image et son expression verbale. Porte-parole de la modernité et de la «surprise» (l'Esprit nouveau et les poètes, 1917), il annonça le surréalisme (les Mamelles de Tirésias, «drame surréaliste», 1917).

ROUSSEAU Jean-Jacques(Genève1712-Ermenonville1778)
Sa mère meurt en le mettant au monde. C’est son père, insouciant et vagabond qui l’élève. Jusqu’en 1728, année de sa rencontre avec Mme de Warens, sa vie n’est que velléité entre la géométrie, l’horlogerie, un emploi de greffier, un vague apprentissage chez un graveur. A l’hospice des catéchumènes où elle l'envoie, il abjure le protestantisme. Jean-Jacques s’enfuit.En 1741 ilest à Paris, il rencontre Marivaux, Diderot. Il commence de composer des opéras-tragédies. Il se met à écrire pour Diderot les articles à propos de la musique pour l’Encyclopédie. En 1755, il publie Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalitéparmi les hommes, dénonciation des hiérarchies sociales, des injustices de la société. Voltaire l’attaque. Lorsque paraît en 1758 sa Lettre àd’Alembert sur les spectacles, ce sont les philosophes qui se détournent de lui. Depuis plusieurs mois, il a commencé un roman épistolaire, Julie ou la Nouvelle Héloïse. Celui-ci connaît aussitôt le succès. Mais, dès l’année suivante, ce sont de nouvelles difficultés qu’il doit affronter. A leurs sorties, en 1762, Le Contrat social est saisi et le traitéde pédagogie qu’est L’Emile est condamnéau feu .La solitude qui est la sienne et les menaces qui pèsent sur lui l’obligent à l’errance. Pour se justifier, il conçoit un livre, Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau, contenant le détail des événements de sa vie et de ses sentiments secrets dans toutes les situations où il s’est trouvé. Certain d’être persécuté, il continue d’errer. En1768, il reprend avec sa femme Thérèse une vie chiche, vivantde son travail de copiste de musique.Il commence son dernier livre, Les Rêveries du promeneur solitaire puis décède.

HUGO Victor Marie (26 février 1802 - 22 mai 1885).
« Je veux être Chateaubriand ou rien. » C’est un garçon âgé de quatorze ans qui écrit cette phrase déterminée. Soixante-dix ans plus tard il est un mythe. La République lui fait des funérailles nationales et choisit del’inhumer au Panthéon. L’Ode sur la mort du duc de Berry, qu’il publie en 1820, lui vaut une gratification du roi Louis XVIII. Le réquisitoire qu’il prononce le 17 juillet 1851 lui vaut d’être condamné à l’exil par Napoléon III. La préface du drame Cromwell fait de lui, en 1827, le chef de file de l’école romantique en France. L’Année terrible, publiée en 1872, le désigne comme la conscience du...
tracking img