Document

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (438 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
 La société corrompt-elle l'homme ?
Aperçu du corrigé : La société corrompt-elle l'homme ?

Publié le : 8/3/2004 -Format: 

Que l'on se penche sur l'histoire de l'humanité ou sur celle d'unenfant devenant adulte, il ne faut pas supposer au départ ce qui ne se trouve qu'à l'arrivée, mais procéder à une étude génétique (le terme est de Rousseau), comprendre comment on est passé du stadeinitial au stade ultime. Dans ses discours, Rousseau reconstitue la genèse de l'humanité. Dans « Emile », il s'attache à la genèse de son âme. Conscient de l'originalité de sa méthode, il s'en expliquedans sa « Lettre à Christophe de Beaumont », archevêque de Paris (1763), à la suite de la condamnation d' « Émile » par l'Église : « Vous supposez ainsi que ceux qui traitent de ces questions, quel'homme apporte avec lui sa raison toute formée, et qu'il ne s'agit que de la mettre en oeuvre. Or, cela n'est pas vrai ; car l'une des acquisitions de l'homme, et même des plus lentes, est la raison.L'homme qui, privé du secours de ses semblables et sans cesse occupé de pourvoir à ses besoins, est réduit en toute chose à la seule marche de ses propres idées, fait un progrès bien lent de ce côté-là :il vieillit et meurt avant d'être sorti de l'enfance de la raison. » Ce qui se rapporte ici à l'individu vaut aussi pour l'humanité tout entière, car, d'une certaine façon, cette histoire de l'humanitérecommence avec l'histoire de chaque être. Un passage de l' « Émile » le montre bien : « O Émile ! où est l'homme de bien qui ne doit rien à son pays ? Quel qu'il soit, il lui doit ce qu'il y a deplus précieux pour l'homme, la moralité de ses actions et l'amour de la vertu. Né dans le fond d'un bois, il eût vécu plus heureux et plus libre : mais n'ayant rien à combattre pour suivre sespenchants, il eût été bon sans mérite, il n'eût point été vertueux, et maintenant, il sait l'être malgré ses passions.

* I) La société corrompt l'homme.
a) L'homme est né bon.
b) La société brime la...
tracking img