Doit-on tout attendre de l'etat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2249 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Doit-on tout attendre de l'Etat ?

L'Etat a beau être considéré par Nietzsche comme "le plus froid des monstres froids", l'experience a néanmoins prouvé qu'il était nécessaire pour qu'une vie en communauté fonctionne. Preuve en est que les sociétés avec Etat ont succédés aux sociétés sans Etat primitives , telles que les tribus des indiens d'Amérique. Aujourd'hui, presque tous les hommesvivent dans l'Etat. L'Etat est imposé à presque tous les hommes. Ces derniers ont des devoirs envers lui, mais aussi des droits. Et puisqu'il est censé vivre selon les règles que lui a imposé l'Etat, on peut estimer qu'il doit, en retour, attendre quelquechose de l'Etat. Mais quoi ? Doit-on tout attendre de l'Etat ? Je répondrais à cette question en me demandant d'abord si l'homme peut attendrequelquechose de tous les Etats, et sion desquels il peut le faire. Je démontrerai ensuite l'impossibilité de vivre dans un Etat dont on doit-tout attendre. Enfin, je m'interrogerai sur ce que l'homme doit attendre de l'Etat, et ce que celà implique pour lui.

***

Il s'agit avant tout de savoir si l'homme doit tout attendre de tout Etat. Pour commencer à s'interroger sur celà, commençons par distinguer les différentes formes de pouvoir politiques dans l'Etat. Tout d'abord, il y a l'autoritarisme, qui consiste en une hypertrophie de l'autorité érigée en valeur suprême. Ce type de régime, qu'a connu la Franceà l'époque Napoléonienne, ou plus recemment l'Espagne sous Franco (1939-1975) se caractérise par le non respect des droits de l'Homme, et de la restriction voir de l'annulation de ses libertés d'opinio, d'expression et d'association. En effet, l'absence du contrôle des pouvoirs en fait un Etat au service de son chef, qui n'a donc aucun devoirs officiel envers un peuple dont son pouvoir nedécoule pas. Celui-ci, dans le meilleur des cas, ne devra attendre de son Etat que le minimum requis pour qu'il ne se révolte pas. Ensuite, il y a le totalitarisme, dont l'application la plus célèbre est l'Etat Nazi. Il s'agit là d'un systeme ou l'Etat tente de contrôler l'activité des hommes. Se trouvant confrontée à une idéologie obligatoire, sous peine d'être considéré comme un ennemi, ainsi qu'aun appareil de recession semant la terreur, l'homme dissident ne peut rien en attendre que la traque d'un Etat qui le rejette. Ni la sécurité ni la liberté ne sont vraiment assurée dans ce type d'Etat, même pour ceux qui adhère à l'idéologie, qui peuvent très bien voir l'Etat se retourner contre eux pour une raison ou une autre (Ernst Rohm, fondateur des SA).
Non, dans le cadre de ces Etats,l'homme ne peut pas avoir d'attendre vraiment fondées dans la mesure ou celui-ci n'a pas d'intérêt a servir les attentes de ses citoyens, si ce n'est celle de ne pas etre renversé. Pour qu'un Etat ai un interet à servir ses citoyens, il faut commencer par appliquer la théorie proposée par Montesquieu dans L'Esprit des lois : la séparation des trois pouvoirs. Car si celui qui légifère executeses propres lois, la tentation est presque irresistible de s'éloigner de l'intérêt commun pour servir le sien. En effet, l'un des principaux intérêts des hommes - en tous les cas de deux qui ont un esprit de leader, et ils sont logiquement surreprésentés dans le domaine politique - est l'envie de dominer. Dès lors, on comprend qu'il faut maitriser cette tentation par un systeme de balance et decontres pouvoirs afin de contenir le pouvoir du leader. Sinon, l'Etat devientdrai un régime autoritaire ou totalitaire, dans lequel, on l'a vu, les citoyens voient leurs libertés réduites. Dans ce cas de figure, les rôles seraient inversés, et ce serait l'Etat qui attendrait de ses citoyens. La question "doit-on tout attendre de l'Etat implique donc qu'il s'agisse d'un Etat de droit....
tracking img