Don juan et le pauvre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1167 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan et le pauvre
Introduction
DJ n’est pas seulement un séducteur qui considère la fidélité comme un préjugé ridicule. C’est aussi un libertin, un esprit fort, qui se moque de la religion. Il est ici égaré dans une forêt avec son valet Sganarelle. Il rencontre un pauvre à qui il demande son chemin. Soudain l’envie lui prend de provoquer cet homme : pour un Louis d’or, commettra t-il unpéché mortel ? Nous allons faire l’étude linéaire du texte afin de voir qui du croyant ou de l’impie va triompher.

Plan du texte :
On peut distinguer 3 mouvements dans cet échange qui va crescendo :
I- « Enseignez-nous…….autour » : DJ a fait appeler le pauvre pour lui demander son chemin
II- « Je te suis obligé…. de tes soins » : La demande d’aumône.
III- ‘ Ah ! ah !...lâcheté » : DJ essaied’acheter la foi du Pauvre et échoue.

I) 1ère partie.
- Dialogue informatif : ils sont perdus et demandent leur chemin ; requête à l’impératif : « enseignez-nous ».
- C’est Sganarelle qui s’adresse au subalterne pour demander de l’aide. (DJ ne s’abaisse jamais).
- DJ joue au grand seigneur : « je te suis obligé » = je te remercie.
- Le pauvre les renseigne + les avertit d’un dangerspontanément : « voleurs » : le service rendu est conséquent.

II) 2ème partie : L’aumône
1) La demande
- réclamée par le Pauvre qui rebondit sur le terme « je te suis obligé ».
- DJ aurait dû avoir plaisir à donner (marque de pouvoir, de générosité et surtout de noblesse). Au lieu de cela, il reproche au pauvre d’être « intéressé », de monnayer sa foi.
- présentée explicitement comme unéchange de dons par le pauvre : échange contre prières « prier le ciel …. toutes sortes de biens ». (cf : Tradition médiévale de certains ordres comme les franciscains, il s’appelle d’ailleurs Francisque).
- La formule « qu’il vous donne toutes sortes de biens » est curieuse et maladroite face au matérialiste qu’est Dom Juan (voir remarque de Sganarelle qui suivra), un ermite n’est-il pas supposéprier pour le bien de l’humanité ou pour le salut de l’âme ? Ici le terme « bien » semble prendre le sens matériel et aller dans le sens de Dom Juan….
- DJ n’est pas touché par le ton pathétique qu’emploie le pauvre lorsqu’il souligne sa triste condition : (« pauvre » ; « seul » depuis « dix ans »). Il paraît suggérer que le pauvre est la victime consentante de l’aumône en tant que pratiquereligieuse : il dévalorise ses valeurs spirituelles en lui suggérant que ce dont il s’occupe ne le regarde pas « des affaires des autres » et qu’il se fatigue « se mettre en peine » pour pas grand chose. Enfin, Il met en vis à vis les valeurs spirituelles du pauvre aux biens matériels que son Dieu oublie de lui procurer : « un habit ».

Citation de Malherbe : « ne croyait pas qu’ils eussent grandcrédit auprès de Dieu, vu le pitoyable état où il les laissait. »
2) La joute oratoire.
- Le dialogue entre DJ et le pauvre est une fausse conversation qui vise d’un côté à obtenir de quoi se nourrir et de l’autre à faire douter quelqu’un qui n’a que la foi dans l’existence. (argumentation)
- Sganarelle intervient pour avertir l’homme sur son adversaire : il souligne que Dom Juan est unrationaliste : « deux et deux… ». La restriction « ne …que » montre non seulement qu’il a remplacé toutes les autres croyances par cette dernière.

Dom Juan Le pauvre

Système de valeurs MATERIALISTE (athée) SPIRITUEL (croyant)
Stratégie :
Pose des questions blessantes et qui contiennent des sous-entendus. Répond avec franchise et naïveté.
« Occupation parmices arbres ? »
> Comparaison implicite : il
s’est fondu dans la nature. (voir mise en scène de Mesguich)

« Il se peut […] que tu ne sois pas bien à ton aise ? » : sait que non et que la question n’est pas là mais veut que le pauvre se lamente : plaisir pervers de lui entendre dire.

« tu te moques… » : mauvaise foi. il accuse l’autre de ce qu’il est lui-même en train de faire.

«...
tracking img