Module 5 aide soignant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1657 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

J'ai choisi d'évoquer ici un échange avec une patiente qui a eu lieu lors de mon troisième stage, en début d'année. Je me trouve en maternité, dans un service de 32 lit. Cette situation est pour moi importante à relater, car elle reflète l'importance de la communication dans le soin, peu importe le service dans lequel on est amené à travailler.

Présentation de la situation decommunication

Je suis au transmissions de 9h avec l'infirmière et ma collègue aide soignante, le mercredi 12 janvier. C'est l'heure à laquelle commence les aides soignantes dans ce service. L'infirmière en vient à parler de Mme L. à la chambre 418, âgée de 25 ans et primipare. Elle a accouché il y a deux jours par césarienne d'un garçon, prénommé Corentin. Elle est atteinte de spondylarthriteankylosante, maladie qui lui provoque d'énormes douleurs lors du moindre déplacement. Aux transmissions, cette douleur est évoquée ainsi que le moral de Mme L. qui n'est pas très bon. Le lien est immédiatement fait entre les deux et on pense tous que si Mme L. ne va pas bien, c'est à cause de ses douleurs et qu'elle ira de mieux en mieux avec le traitement. En effet, durant sa grossesse, elle a duarrêter de prendre ses médicaments, qui étaient contre indiqués. Son premier levé la veille s'est assez bien passé, pas de malaise, mais elle a besoin d'un déambulateur pour se déplacer car ses jambes la font souffrir. Elle a demandé a l'infirmière ce matin si elle pouvait prendre une douche. Cette dernière lui a dit que c'était possible mais qu'il était préférable que quelqu'un soit avec elle. Jedécide donc de l'aider pour cette douche.
Après avoir frappé à la porte, j'entre dans la chambre de la jeune maman. Elle est assise dans sa fauteuil, finissant à l'instant son petit déjeuner. Je lui demande si la nuit s'est bien passé, si le petit l'a laissée se reposer un peu. Elle ma dit qu'elle n'a pas voulu trop dérangé l'équipe de nuit en demandant le bassin et qu'elle est donc sortieseule du lit pour aller aux toilettes au milieu de la nuit. Elle dit être contente d'avoir réussi à y parvenir seule. Quant à son fils, elle l'a laissé à la nurserie a minuit afin de pouvoir un peu se reposer. Il s'y trouve toujours, en attendant l'arrivée du papa pour le bain. Je lui demande si elle veut prendre sa douche maintenant ou si elle préfère que je repasse plus tard. Elle me répond quemaintenant c'est très bien, que ça fait 2 jours qu'elle ne s'est pas lavée et qu'elle se sent un peu sale. Je lui demande si elle veut un tabouret dans la douche pour pouvoir s'assoir, ce qu'elle ne souhaite pas. Refusant mon aide pour aller jusqu'à la salle de bain, elle marche seule en s'appuyant au mobilier environnant pour atteindre la douche. Elle commence à se déshabillée, me demandant de l'aidepour enlever son bas de pyjama ainsi que ses sous vêtements. Elle a beaucoup de mal à lever les jambes, et plus encore la gauche. Une fois nue, elle entre dans la douche et commence par son shampoing. Je la laisse faire, voyant qu'elle y arrive sans difficultés. Elle me dit combien ça lui fait du bien, qu'elle va enfin sentir bon, qu'elle ne supporte plus l'odeur de la Bétadine (une douche à laBétadine est faite par la patiente avant la césarienne et l'entrée au bloc). Après se shampoing elle commence à se savonner le corps, Je lui propose mon aide pour lui frotter le dos, jamais facile à atteindre. Elle accepte une aide après hésitation. Je lui dis que je suis ici pour l'aider, qu'il ne faut pas qu'elle se sente gênée de me demander telle ou telle chose. Elle me dit que c'est justequ'elle n'a pas l'habitude de recevoir de l'aide, et commence à se livrer à moi. Son conjoint est marin de commerce et passe peu de temps à la maison. Elle prend tout en charge, sans être secondée. D'ailleurs me dit elle, quand il rentre à la maison, il nous faut 2 jours pour se réhabituer à être ensemble. Elle vit très bien le fait d'être seule souvent, a appris à vivre avec sa maladie, et à...
tracking img