Don juan - monologue de l'acte iii

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (252 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan, Molière, 1665
V-2 : l'éloge de l'hypocrisie

Problématique : En quoi cette tirade est-elle polémique?

Plan :

I/ Un éloge paradoxal

A- Dom Juan, un beauparleur et un bel acteur
éloquence
sophisme
→ généralisation : présent de vérité général
→ 1ère phrase fausse tournée comme vraiemétaphores

B- Le renversement des valeurs
« l'hypocrisie est un vice privilégié, qui, de sa main, ferme la bouche à tout le monde, et jouit en repos d'une impunité souveraine. »→ choque, provoque
vocabulaire mélioratif pour faire l'éloge de l'hypocrisie
→ « le meilleur », « merveilleux », « cet abri favorable », « le vrai moyen »,« bonne opinion », « prétexte commode », « sage esprit ».
pas de valeur morale

II/ Dom Juan, nouveau Tartuffe

Molière réintroduit le personnage de Tartuffe (fraichement censuré)à travers Dom Juan et sa tirade.
→ Nouvelle provocation de Molière III-5

A- Une nouvelle critique des faux Devots
« les plus méchants hommes du monde »; « le vengeur desintérêts du ciel »; « les gens du partis » (=Eglise); « La cabale »; « La censure »

B- La conversion de Don Juan à la tartufferie
évolution du personnage dans la noirceur, leculte du moi, le libertinage
→ égocentrisme : « je... moi... mes... me » 1ère pers. Omniprésente
→ manipulateur : « profiter des faiblesse des hommes »
→ « une haineirréconciliable »
→ «  n'aurai bonne opinion que de moi »

Conclusion : - Nouvelle attaque contre le parti des Dévots
- Début = Dom Juan volage, libertin
Fin = DJ. plus sombre,« endurcit par le mal » [Baudelaire]
- ouverture : 3 scène après DJ. est confronté aux Commandements et ne peut mentir
similitudes avec l'éloge du libertinage (renversement des...
tracking img