Dossier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (541 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Le retrait progressif des troupes en Irak

En 2002, Barack Obama s’est opposé farouchement à l’envoi des troupes américaines sur le sol irakien. Sa position n’a pas changé depuis. Aujourd’hui,s’il est élu président des Etats-Unis, il promet d’entamer le retrait progressif des soldats avant la fin de l’année 2008, afin qu’il ne reste plus aucun soldat américain en Irak en 2013.
D’un point devue institutionnel, il encourage vivement la mise en place d’un vrai gouvernement et d’une constitution, ce qui permettrait de stabiliser le pays. Le candidat démocrate insiste aussi sur sa volontéd’envoyer des organismes humanitaires, pour venir en aide au peuple irakien.

2. Un dialogue ferme avec l’Iran

Face à la menace nucléaire que représente l’Iran, Barack Obama souhaite engager undialogue ferme et agressif, mais se réserve la possibilité d’utiliser la force militaire en cas d’échec des discussions diplomatiques. Il n’hésite pas à qualifier le régime Iranien de "menace" et accusele président Ahmadinejad d’être "imprudent, irresponsable et négligent". Pour Obama, les grands dirigeants doivent tout faire pour mettre fin à l’acquisition d’armes nucléaires.
Malgré tout, s’il estélu en novembre prochain, il s’est engagé à rencontrer le président iranien pour tenter d’apaiser les relations Iran-Etats-Unis
3. La pacification de la zone israélo-palestinienne

Barack Obamasouhaite pouvoir travailler avec l'Israël et la Palestine pour les amener à poursuivre le processus de paix, et installer un sentiment de sécurité. Le candidat démocrate soutient Israël dans son droit àl’autodéfense. D’un autre côté, il veut tout faire pour aider les familles palestiniennes, pour qu’elles n’aient plus à avoir recours à des terroristes. Il espère notamment freiner l’influence duHezbollah, considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis. A noter que pour la communauté européenne, le statut du Hezbollah est plus controversé.
Enfin, Barack Obama souhaite...
tracking img