Du contrat social

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1094 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I -De l’état de nature à l’état social
A- La liberté naturelle
B- Le contrat social
II – Légalité et moralité
A- Loi civile
B- Loi morale

Intro : On considère souvent qu’être livre c’est faire ce que l’on veut. De ce point de vue tout ce qui limite les désirs (loi civile, valeurs morales) peut apparaitre comme un obstacle à une véritable liberté. C’est ce point de vue que ROUSSEAUrenverse dans cet extrait DU CONTRAT SOCIAL, en montrant que liberté et obéissance ne sont pas compatibles. La première question que pose le texte est celle de la liberté civile c'est-à-dire d’une liberté rendue possible par la loi comprise comme une expression de la volonté générale. Le deuxième moment du texte est consacré à la liberté morale qui substituant l’obéissance par obligation à l’obéissancesous contrainte nous rend, selon ROUSSEAU, véritablement maitre de nous mêmes.
En quel sens pouvons-nous dire que la loi civile permet de garantir la liberté ?
Pour répondre à cette question ROUSSEAU commence implicitement par poser une distinction entre état de nature et état social. En passant d’un état à l’autre nous perdons et en même temps gagnons quelque chose (« ce que l’homme perd » et« ce qu’il gagne »). L’état de nature, ici, est présenté comme un espace de liberté, il s’agit d’un état où l’homme naturel c'est-à-dire l’homme d’avant l’entrée en société ne connait ni servitude ni exploitation. Il peut bien y exister des rapports de force entre individus, mais de tel rapports de force ne conduisent pas à l’institution d’un système tel que le servage et l’esclavage. L’hommenaturel reste libre il n’est pas enchainé à un maitre qui l’a servi. Dans un tel Etat, il n’y a n’y loi morale ni loi civile et la notion de propriété n’existe pas. Tout appartient à tout le monde dans l’état de nature. Il y a un « droit illimité pour chacun à user des choses de la nature en fonction de ses besoins. Il y a donc possession passagère de biens naturels mais non propriété. Le plus fortphysiquement peut prendre pour un temps la possession d’un espace naturel mais s’il n’y a rien, aucun « titre positif » qui lui permet de dire ceci est moi. Il n’en demeure pas moins que c’est la propriété qui, selon ROUSSEAU, nous fait passer de l’état de nature à une première forme d’état social.

Dans cette première forme de société il ne règne encore aucune loi, seuls règnent la force, larivalité, la haine, la guerre. D’où la nécessité d’un contrat, d’une convention qui permet de fonder une société organisée autour de lois et de valeurs morales. La notion de contrat implique, dans le texte, l’idée d’échange. Nous donnons et nous recevons en échange quelque chose. Ce que nous mettons dans la balance c’est notre droit illimité à user de toute chose et notre liberté naturelle. Ce quenous recevons en retour c’est la protection de la loi quand elle est juste et de lé de l’Etat qui est chargé de la faire respectée. La loi garantie la propriété en me donnant des titre à faire valoir face aux prétentions des autres. Mais la loi en même temps limite ma liberté naturelle. Dans l’espace social j’ai le droit d’être libre mais j’ai aussi le devoir de respecter la liberté des autres.La liberté civile est donc une liberté limitée. De ce point de vue on peut douter qu’il s’agisse la d’une véritable liberté. La loi au contraire peut être vécue comme une contrainte. C’est contre une telle conception de la loi que s’élève ici ROUSSEAU. Pour lui c’est la loi qui nous rend libre.
B -Comment comprendre que la loi à laquelle je suis contraint d’obéir sous peine de sanction soi en mêmetemps ce qui me rend pleinement libre ?
Pour répondre à cette question ROUSSEAU fait une distinction entre loi civile et loi morale. La loi civile relève du droit positif c'est-à-dire du droit institué par telle ou telle société particulière. Chaque cité à ses lois et ce qui est permis ici peut être défendus ailleurs. Etre juste de ce point de vue c’est respecté la légalité en vigueur dans...
tracking img