Ecole de pensee

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1247 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
École de pensée
De nos jours, il y a de plus en plus de crimes, que ce soit aux nouvelles, sur internet, dans les journaux ou tout simplement dans la rue qu’on en a entendue parler, les crimes sont présents. Tout le monde a droit à ses opinions personnelles, mais dans cette société ce n’est pas n’importe quels opinions qui est entendue et pris en considération. Il y a des lois et ces loisdoivent être absolument respectées. Quelle école de pensée pensez-vous conviendrait à cette société? A mon avis, je crois que l’école positiviste italienne répond plus à mes valeurs que les autres écoles, mais encore là, ce n’est pas tous les gens qui pense de la même façon, donc à chacun son point de vue. Dans les paragraphes qui suivent, je parlerai de mon vécu personnel, des exemples de la vie desgens que je connais, la raison pour laquelle j’ai choisi cette école et celle qui s’éloigne le plus de mes principes.

L’école que j’ai choisis est bien l’école positiviste italienne et cela pour de nombreuses raisons. Cette école a beaucoup de principes qui viennent chercher mes valeurs. Le but de cette école n’est pas de punir et de s’arrêter uniquement à l’acte, il faut étudier les causes quion mener au crime. Les facteurs qui sont à l’étude de façon scientifique sont : l’hérédité, le caractère et le milieu social du criminel, l’école conteste la notion selon laquelle l’homme est naturellement bon et libre de choisir entre le bon et le mal. Il ne faut pas punir selon le nombre d’années que le criminel va devoir faire en prison, mais d’aller au fond de la raison. Personnellement jetrouve que mettre une personne en prison pour un acte qu’il a commis ne va pas l’aider à ne pas recommencer ou l’éloigner du problème.
L’incarcération ne fait que rendre le ou la coupable plus frustré d’être en prison et il y a de fortes chances que lors de sa sortie, il va recommencer ce qu’il faisait d’une façon ou d’une autre. Il y a des gens qui ne veulent même pas savoir la cause des actes,ils veulent tout simplement que le criminel sois arrêté ou jeter en prison à vie selon le crime. Selon moi, il y a toujours plus derrière un acte contre la loi. A ce moment-là, comme l’école positiviste le dit, il est préférable de chercher à savoir tous les facteurs qui son venu à influencer la personne à commettre cet acte contre la loi.
Premièrement, commencer par rencontrer l’individu, luiposer des questions, faire des tests de santé, des rendez-vous hebdomadaire avec un psychiatre si nécessaire. Il faut fouiller dans le passé, il y a plusieurs choses qui pourraient mener un être à faire quelques choses, dont il ne ferait pas normalement. Des troubles de comportements, troubles mentaux, problèmes de familles ou de jeunesse, d’économie, problèmes dans son environnement ou encore desmauvaises influences. Les gens disent souvent que tout le monde devrais connaitre la différence entre le bien et le mal, mais une personne ayant des trouble mentaux ne va pas nécessairement savoir ce qui est mal versus ce qui est bien et quelqu’un qui a toujours grandis dans le mal ne sais nécessairement ce qui est bien pour pouvoir l’appliquer au lieu du mal qu’il fait.
Je connais plusieurspersonne quoi ont été en prison pour des choses qu’ils ont fait, quelques un qui ont eu l’attention nécessaire pour ne plus recommencer et d’autre qui ont juste été laissé a eu même. A ce point-là, tu peux voir celui qui a eu l’aide, dont les rencontres avec une travailleuse sociale, des cours de réadaptation selon le besoin, à quel point une personne peut changer tandis que l’autre qui n’a jamaiseu la chance de s’exprimer au près d’un professionnel a des forte de chance de recommencer le même délit ou même pire avec plus de précaution parce qu’il a eu le temps de penser a d’autre manigance.
Il y a aussi les façons dont la personne a été élevée dans leur famille, les parents qui non pas toujours eu la vie facile, que la récession fait partie de la vie quotidienne pas juste une crise...
tracking img