Economie souterraine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2508 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I) LES EFFETS POSITIFS DE L ECONOMIE SOUTERRAINNE
1) A l’échelle nationale :
LE TRAVAIL AU NOIR

Définition. Le "travail illégal" englobe, outre le travail au noir (travail non déclaré),  mais aussi le travail "mal déclaré" (minimisation du nombre d'heures travaillées), les fraudes aux Assedic, les emplois d'étrangers sans titre de travail, l'emploi non déclaré d'un salarié par unparticulier, le détournement des règles organisant le travail temporaire, le cumul d'emploi ou le prêt de main-d’œuvre. Le travail au noir se retrouve particulièrement chez les particuliers : une femme de ménage non déclarée, un artisan auquel on demande un "coup de main" pour repeindre sa chambre etc...

Parce qu'il permet d'échapper à l'impôt et aux cotisations sociales, beaucoup de personnes ontrecours au travail illégal : salariés cumulant plusieurs emplois, chômeurs, étudiants, femmes au foyer, préretraités... Mais jouer avec le droit du travail peut avoir de lourdes conséquences.
Nous pouvons remarquer que grâce au travail au noir, il y a augmentation concrète du pouvoir d'achat, une application du libéralisme, et une possibilité de revenus pour personne en ayant besoin
Travailler aunoir c'est donc effectuer des tâches contre rémunération sans le déclarer; en général cela arrange le travailleur et l'employeur car certains salariés sont en manque de pouvoir d’achat et certains patrons disent ne pas avoir le choix de recourrir à ce procédé pour sauver leur entreprise. On peut donc considérer le travail au noir comme une façon de survivre, notamment pour beaucoup de personne netrouvant pas de travail et qui préfèrent prendre des risques pour gagner un peu d’argent.
Nous pouvons donc dire ici qu’employeur et employé (« au black ») s’accordent ensemble, loin des clichés de la victime ou de l’entrepreneur véreux.
Pourquoi les patrons font appels aux sans papiers ? : Ils acceptent les emplois sous-payés et difficiles. Ils ne sont pas déclarés pour la plupart et coûtent doncmoins chers aux employeurs, qui ne paient pas de charges sociales."
C’est sûr qu’un restaurateur qui traverse une passe difficile peut essayer de baisser ses charges grâce au travail dissimulé .
Pour résumer tout cela, nous remarquons que le travail au noir existera toujours car il profite à beaucoup :
-Aux patrons qui ne paient pas de charges et de cotisations salariales,
-Aux clients quipaient moins chère étant donné que la TVA n’est pas prise en compte dans la rémunération liquide,
-A ceux qui pratiquent ce type de travail car ils ne paient pas d’impôts sur le revenu et bénéficient de la CMU, du RMI et autres assistances.
Selon l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, le travail illégal représenterait (en 2005) 4% du PIB et porterait sur un montant de 60milliards d’euros.

LA CONTREFACON

Ces liens comportent de nombreux avantages pour les internautes contrefacteurs :
grâce à leur importante capacité de stockage, ils permettent le téléchargement de fichiers contrefaits volumineux (plusieurs gigas) ;
ils permettent de télécharger les fichiers contrefaits très rapidement ;les internautes peuvent les télécharger sans que leur adresse IP puisseêtre facilement identifiées par les ayants droit à l’inverse des réseaux P2P ;
l’utilisation de ces liens ne requiert aucun logiciel en particulier ;ils ne semblent pas faire l’objet d’une répression de masse.
Pour finir, ce qu’il y a de plus importants pour ce type de contrefacteurs, c’est qu’ils ne dépensent pas un sous pour regarder un film ou écouter une musique, mis à part leur abonnementinternet ce qui n’est pas rien losqque l’on regarde le prix d’un CD ou d’un DVD..
En ce qui concerne la contrefaçon de textile et d’accessoires, elle peut être très avantageuse pour les consommateurs, notamment pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter de véritables marques et qui pourtant, voudraient porter ce type de tenue car dans le monde du 21e siècle, on peut constater que l’habit...
tracking img