Economie d'entreprise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5990 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DEUG AES - Deuxième année, Option Générale - Cours d’Économie d’entreprise

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Première Partie : l'entreprise et ses acteurs

CHAPITRE 1. Représentations de l’entreprise et évolution des Écoles de pensée
La formalisation de la notion d’entreprise
A.Qu’est-ce qu’une entreprise ? (Schéma en deux pagesintitulée Fiche de révision + cours déjà envoyé la semaine dernière).

1. Cartographie des représentations de l’entreprise : « Dedans -Dehors »
2. Représentations de l’entreprise et définitions des rôles des acteurs.
3.

B. Les approches théoriques de l’entreprise (ci -après).
- Les auteurs de la pensée classique : domination de la pensée rationnelle
- Les auteurs de la théorie des organisations : l’École des relations humaines
- Les auteurs de la théorie systémique de l’entreprise et les développements actuels---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Point B. Les Approches théoriques de l’entreprise

Les sciences de l’organisation s‘intéressent à l’entreprise comme une entité autonome qui assume l’allocation de ses ressources par des modes spécifiques de coordination, en vue d’une fin particulière.
Cependant, depuis plus d’un siècle, les problèmes d’organisation des entreprises sont constamment revisités et analysés sousdes angles variés puisque s’y intéressent les économistes, les gestionnaires, mais aussi les sociologues, les juristes et les historiens.
Quels sont les différents courants de pensée qui relèvent de la théorie des organisations ? Il faut donc considérer que « les théories de l’organisation » ne sont pas un courant de pensée homogène. En effet, les angles d’approches sont souvent différents d’unauteur à l’autre, notamment quant aux hypothèses posées sur le fonctionnement de l’entreprise, ou encore les références disciplinaires.
On va considérer qu’on opère un classement en trois grandes approches :

~ L’approche rationnelle des entreprises (fin XIXe - début XXe). 
~ L’école des relations humaines. 
~ Approches systémiques de l’entreprise.

Section 1 : La domination du courantrationnel

A] La pensée Rationaliste

Ce courant démarre à la fin du XIXe siècle avec Hyacinthe Dubreuil.
XXe siècle : Henri Fayol (1841-1925), F.-W Taylor (1856-1915), Max Weber (1864–1920).

Au début du XXe siècle, les approches de l’entreprise sont encore dominées par le courant classique, autrement dit par la pensée rationalisatrice de la fin du XIXe siècle. À partir des années 1870 et lesgrands mouvements boursiers de 1890, la grande entreprise doit être la plus productive possible. C’est-à-dire atteindre avec peu de moyens financiers le plus haut niveau de production possible. Les auteurs en organisation font donc du principe de rationalité un élément central de leur réflexion que l’on retrouve dans toute la théorie micro-économique classique.

Taylor est un autodidacteaméricain à l’origine de l’OST. De son point de vue, le modèle de la rationalisation part de l’atelier de production. Il introduit les mathématiques pour mesurer les modes de production les plus efficaces possibles sur une chaîne de production. Ces règles d’OST sont censées optimiser le fonctionnement de la production l’entreprise, dans la mesure où elle permet de révéler une organisation « idéale» (« The one best way ».
Fayol est un chef d’entreprise français qui s’intéresse à la rationalisation de l’entreprise dans son ensemble, et non pas seulement au niveau des activités d’exécutions. Il faut donc imposer des règles « d’administration » des entreprises. Il édite en 1916 Traité d’administration industrielle et générale. Il est donc le premier à définir les grandes fonctions d’entreprises...
tracking img