Ecrit d'invention 2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1071 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire Composé

L'Abbé Prévost, romancier français du 17ème siècle fait partie du siècle du Classicisme et Des Lumières. C'est un écrivain de nombreux roman, notamment Mémoires et aventures d'un homme de qualité (1728-1731) et Histoire du chevalier des Grieux et Manon Lescaut (1731-1753). L'ouvrage évoque une passion amoureuse racontée par le Chevalier des Grieux, l'amant de Manon Lescaut.Dans l’incipit, la narration est menée par l’homme de qualité qui raconte la première rencontre avec le chevalier des Grieux lors d’un voyage. Dans la première partie du roman, des Grieux va être ramener chez lui de force, ordre de son père qui lui annonce que Manon a un autre amant.
Comment s'exprime dans ce passage le conflit du père et du fils ?
Dans un premier temps nous verrons l'ironiedu père et donc l'humiliation du fils. Dans un second temps nous montrerons que le père et le fils ont deux visions du monde différents.

Dans cet extrait du roman, le père de des Grieux, va de façon ironique critiquer la bêtise de son fils avec notamment à la ligne 606 et 615 avec «simplicité», «ma sottise et ma crédulité». Le père essaye par l'ironie de faire passer un message à son fils, quiest qu'il prenne conscience que Manon a un autre amant car celle-ci aime l'argent avec notamment la phrase «C'est grand dommage, mon pauvre Chevalier, de te faire entrer dans l'ordre de Malte, puisque que tu as tant de disposition à faire un mari patient et commode» à la ligne 612-614. Mais aussi à la ligne 639-640 avec la phrase «Tu sais vaincre assez rapidement, Chevalier; mais tu ne sais pasconserver tes conquêtes».

Cette humiliation du père entraine donc l'humiliation du fils qui se considère comme une victime.
Des Grieux dans cet extrait se met en avant en tant que victimes lors de son récit à Renoncour, pour qu'il soit considéré comme responsable de ses malheurs. Il va alors, lors de son dialogue avec son père utilisé un pléonasme qui est à la fois une hyperbole, à la ligne 606«m'assassina cruellement» qui montre la cruauté de son père, mais aussi à la ligne 606, où il utilise une hyperbole «le plus horrible de tous les récits », qui dénonce également la cruauté de son père.

“Retour forcé de Des Grieux dans sa famille”

Introduction:

Situation du passage: Le chevalier des grieux est à Calais dans une auberge et raconte son histoire à un homme de qualité. Ilretrace sa liaison avec Manon Lescault. (Coup de foudre, fugue, installation à Paris puis la façon dont son père le retrouve et le ramène de force chez lui. Ce passage est consacré au dîner entre Dg, son père et son frère.

Question: Pourquoi des Grieux consacre-t-il du temps à cette scène familiale alors que l' on ne parle que peu de sa famille?

I/ Les efforts du père mon montrer à son fils sanaïveté.
Dg est le cadet d' une famille noble et est destiné à être chevalier de l' ordre de Malte. Or il s' est enfui avec Manon, mais le père ne peut consentir à une mésaliance. Il a tous les droits sur son fils, mineur (l,21/22), mais il ne se montre pas aussi autoritaire que ce à quoi on pourrait s' attendre.

Dg victime de M de B
Dg a dénoncé des grieux à son père pour pouvoir êtretranquille avec Manon. (l15-16) . C' est une littote pour exprimer le plus. Le père de Dg montre que Mr de B est d' un rang social inférieur (pettite moyenne noblesse) (l17)

2) Dg trompé par Manon.
Le père emploie le terme de Maitresse pour evoquer Manon. Il minimise ansi l' histoire d' amour entre Dg et Manon. Il ne voit pas d' un mauvais oueil le fait qu' il amoureux. (l24) C' est lareprise d' un mot célèbre fait à Hannibal. Il veut monter à son fils qu' il est amoureux d' une fille qui n' en vaut pas la peine. Il oppose la passion de son fils à la raison. Il le fait rationnellement (l,10 suite de calculs). Il démontre la naïveté (simplicité) de son Fil (l1,3,4,7). Il se moque de Dg. (l3,6,13,4,5,). Il y a aussi de l' ironie de la aprt du père. (l,16,23)

Transition: Le père...
tracking img