Le parfum

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2181 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE PARFUM
Biographie de l’auteur :

Patrick Süskind est un écrivain et scénariste allemand. Il est né le 26 mars 1949 à Ambach, en Bavière près de Munich. Il étudie l’histoire (histoire médiévale et contemporaine) et la littérature à Munich et à Aix-en-Provence. Il travaille ensuite comme scénariste pour la télévision.

Il écrit une pièce théâtrale à un personnage : "La Contrebasse", quisera jouée pour la première fois à Munich en 1981. Elle sera publiée en 1984. Cette pièce est jouée régulièrement depuis sa création en Allemagne et a été jouée à Paris avec Jacques Villeret, dans le rôle titre.

Le Parfum est son premier roman, édité pour la première fois en 1985 à Zurich, sous le titre Das Parfum, Die Geschichte eines Mörders, puis traduit en français par Bernard Lortholary en1986 avant d'être réédité par Fayard. Il vaut à son auteur un succès mondial. Il a d'ailleurs fait l'objet d'une adaptation au cinéma en 2006 : Le Parfum, histoire d'un meurtrier. Süskind nous fait part dans Le Parfum de son talent diabolique de la description, notamment celle des odeurs. Une écriture fine et fluide, un récit efficace sont les armes de cette œuvre, qui sans nul doute fait partiedes chefs d'œuvre du 20ème siècle en matière de littérature. Un roman incontournable qui change notre perception du monde des odeurs!

Résumé de l’œuvre:

(Texte page 28)

Jean-Baptiste Grenouille, est né le 17 juillet 1738. Il n’était pas promis à une longue vie. Sa mère l’ayant mis au monde l’avait laissé au milieu des déchets de son étalage de poissons, le destinant à la mort comme ellel’avait fait pour ses autres enfants. Hors cette fois se fut différent. Jean-Baptiste poussa un cri meurtrier se qui attira l’attention de plusieurs personnes et en particulier celles de policiers. Le trouvant ainsi, les agents arrêtèrent sa mère. Elle fut juger, puis condamné à mort pour infanticide.

Le nourrisson se retrouva donc orphelin. Il fut confier par un policier à un établissementreligieux, qui lui-même le confia à une nourrice. L’enfant qui mangé trop était rejeté par toutes les nourrices au bout de quelques semaines. Un prêtre décida de l’apporter chez Madame Gaillard. La maison de cette dernière faisait office d’orphelinat, Jean-Baptiste y fut élever avec quelques autres enfants, sans amour, se qui ne le gêna pas. Ses camarades le craignaient, il dégageait quelque chose demalsain. Ils furent plusieurs tentatives pour le supprimer mais ce dernier survécu. Il échappa même à la mort qui lui apparut sous formes de maladies très graves. Il n’en sorti qu’avec de multiples cicatrices et handicap se qui le rendit encore plus effrayant.

Un jour qu’il traîner dans le hangar à bois il fut envouter par toutes les odeurs de ses rondins et depuis se jour commença à sentir toutse qu’il pouvait. Se créant une véritables bibliothèque d’odeurs. Il apprit à se servir de se don. Car Jean-Baptiste était né avec un don, celui d’avoir un odorat surdéveloppé. Madame Gaillard s’aperçut que quelque chose était différent chez lui, elle voulut s’en débarrasser. Elle le confia donc à un tanneur du nom de Maître Grimal. Le jeune garçon y passa quelques années. Il devait effectuer destâches tous aussi pénibles et dures les unes que les autres mais il les faisait. Sans rien dire. Il vivait avec une infime quantité de nourriture par jour et dormait à même le sol. Il survivait.

Au bout de quelques années il bénéficia de quelques heures libres pour se balader dans Paris. Un soir de fête, une odeur l’envahie. Il la suivit, parfaitement maître de son don il traversa la capitalerien qu’en suivant une trace invisible avec son odorat. Ce parfum le mena à une jeune fille, qu’il tua sans réfléchir comme dans une transe, une pulsion. Ce fut son premier meurtre. Il venait de trouver l’objectif de sa vie : trouver le parfum parfait.

Peu de temps plus tard, il s’arrangea pour obtenir une livraison a effectuer chez l’un des six plus grands parfumeurs de Paris : Giuseppe...
tracking img