Emancipation colonies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (298 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le traité théorique et pratique d'économie politique de 1895, Paul Leroy-Beaulieu expose sa définition de peuple dominateur: « le peuple qui colonise le plus est le premierpeuple; s'il ne l'est pas aujourd'hui, il le sera demain ». Ainsi, l'Europe, dès la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb en 1492 se lance dans la course aux colonies. Ladécouverte de terres nouvelles est le fruit de grands explorateurs. Entre autres, Bougainville découvre la Polynésie française et James Cook l'Australie, qui est une colonieanglaise. Les évolutions de l'Europe de la IIIe République engendrent une activité spécifique au sein des colonies. Chaque pays de l'Europe souhaite imposer sa domination au reste du mondeet les colonies sont l'enjeu de tous les débats. Lors du premier empire colonial, les grandes puissances se partagent plusieurs territoires. La France possède les Antilles, laGuyane, les comptoirs des Indes et du Sénégal. L'Australie, une partie de l'Inde et la côte atlantique des États-Unis, sont des colonies anglaises. L'Espagne, s'impose à Cuba et auxPrésides marocains. Les colonies portugaises sont le Brésil, l'Afrique avec l'Angola, le Mozambique et la Guinée, Macao (Chine) et Goa (Inde). Quant aux Pays-Bas, ils règnent surl'Insulinde, en Indonésie. Les grandes puissances s'imposent ainsi grâce à leurs colonies. Leurs évolutions vont se refléter au cours de celles-ci.

I/ Au début de lacolonisation, la motivation la plus vive est le nationalisme, l'Europe souhaite étendre ses empires pour conserver sa puissance dominatrice sur le monde
II/ Mais, derrière la modernisationde l'Europe, se cache une exploitation des colonies
III/ L'Europe rencontre certaines difficultés qui vont, pour la plupart, trouver leurs solutions en plein cœur des colonies
tracking img