Enveloppe du batiment

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2203 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
CHAPITRE 1
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
ESSAI A.E.V D’UN CHASSIS P.V.C

Sommaire
I. Présentation de la manipulation 3
A. Présentation du matériel 3
B. Objectif de l’essai 3
II. Etude de la menuiserie à tester 4A. Chemin possible des fuites d’air 4
B. Chemin possible des fuites d’eau 4
C. Point critique lors d’une pression brusque de vent 5
III. Essai de perméabilité à l’air 6
D. Déroulement de l’essai 6
IV. Essai d’étanchéité à l’eau 9
A. But de l’essai 9
A. Préparation 9
B. Déroulement de l’essai 9
V. Essai au vent 11
C. But de l’essai 11
D. Préparation 11
E. Déroulement de l’essai 11
F.Résultat des essai 12
G. Essai à l’air n°2 12
H. Pression brusque 13
I. Conclusion 13
VI. Rapport d’essai 14

Présentation de la manipulation
Présentation du matériel
Afin de réaliser cet essai nous disposons :
-d’un banc d’essai A.E.V (voir photo ci-dessous), il nous permet de réaliser les essais sur le châssis en envoyant de l’air et de l’eau.
-un châssis PVC type oscillo-battant.
-descomparateurs qui servent à mesurer la déformation du châssis.
-un chronomètre.
-un mètre.
-un reférenciel sur le déroulement de la manipulation

Objectif de l’essai
L’objectif est de déterminer un classement de résistance du châssis PVC, à l’air, à l’eau et au vent, par rapport aux critères de la norme P20-501.Ce classement permet de connaitre la résistance de la fenêtre et de répondre auxattentes des clients. Une fois le classement réalisé, l’analyse des résultats permet de proposer des solutions techniques en vue d’améliorer éventuellement le classement

Etude de la menuiserie à tester
Avant de commencer les essais, nous schématisons la menuiserie afin de repérer les possibles fuites d’air et d’eau et nous notons aussi les endroits ou les déformations sont les plus probables.A. Chemin possible des fuites d’air

Les fuites d’air possibles se situent entre les traverses et montants du dormant et de l’ouvrant, au niveau des joints d’étanchéité intérieurs et extérieurs des profils composant la fenêtre.
Chemin possible des fuites d’eau

Les fuites d’eau possibles se situent au niveau des deux montants, et plus particulièrement au niveau de la traverse basse entrele dormant et l’ouvrant.
Point critique lors d’une pression brusque de vent

Lors d’une pression brusque, les points les plus exposés à la déformation se situent au centre du vitrage, ainsi qu’au milieu des traverses et montants. Plus on s’éloigne de ces points et moins les déformations sont élevées.

Essai de perméabilité à l’air

Cet essai consiste à mesurer le débit de fuites d’air de lafenêtre entre l’ouvrant et le dormant. Avant de commencer l’essai, il faut s’assurer de la parfaite étanchéité du châssis en calfeutrant les mortaises d’aération, les trous de boitier de crémone et en fixer hermétiquement le pourtour du châssis sur le banc A.E.V.
A. Déroulement de l’essai
1) La première étape consiste à faire trois montées successives et progressives en pression à 500 Pa,cela permet de vérifier que le châssis est correctement installé dans le caisson du banc A.E.V.

2) La deuxième étape consiste à mettre en place un diaphragme. Le diaphragme est un gabarit qui permet d’ajuster la section de passage de l’air. Apres l’essai de plusieurs diaphragme, nous décidons de choisir le n°4 avec un coefficient K=9.60

Remarque : le diaphragme a deux sens. Chaque sensreprésente un type d’essai : l’un en pression, l’autre en dépression. Pour notre étude, il faut donc que le diaphragme soit en pression :

Essai en pression Essai en dépression

3) Nous mesurons ensuite la perméabilité à l’air aux pressions de 50Pa, 100Pa, 150Pa, 200Pa, 300Pa, 400Pa, 500Pa. A chaque pression, nous relevons la valeur ∆P indiquée par le banc A.E.V
4) Pour calculer...
tracking img