Faut t-il toujours plus de croissance économique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1674 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Faut-il toujours plus de croissance économique ?

(Accroche[1]) A douze mois des Jeux Olympiques de Pékin (J.O.), une étude très sérieuse du Beijing[2] People’s Hospital (confirmant les craintes de l’Organisation Mondiale de la Santé) montrait que la croissance chinoise avait un prix, à savoir qu’en juillet 2007, 43 millions de chinois souffraient de maladies pulmonaires et qu’unmillion en mouraient chaque année. He Quanying (éminent pneumologue, et auteur de l’étude) précisait que les innombrables chantiers de construction pour permettre l’organisation des prochains J. O. n’ont fait qu’accentuer la pollution de l’air, devenu irrespirable dans la capitale (toxicité huit fois supérieure au maximum autorisé –seuil d’alerte- par l’OMS).
(Définition des termes du sujet) Ainsi,alors que le Produit Intérieur Brut (PIB ; utilisé par de nombreux économistes pour mesurer la richesse d’un pays) chinois[3] ne cesse d’augmenter (xx% attendus pour 2007), signe d’une croissance florissante, se pose le problème de « toujours plus de croissance économique ». En effet, une augmentation de long terme, régulière et soutenue, des quantités de biens et services disponibles, ne signifiepas pour autant une amélioration des conditions de vie pour toute la population, et donc un développement. En effet, la progression du PIB peut aller de pair avec la dégradation des conditions de vie d’une partie, voire de la majorité, des habitants (les 1,303 milliard de Chinois n’ont pas tous accès à l’eau potable, subissent une très forte pollution de leurs nappes phréatiques et respirentl’atmosphère le plus chargé en particules microscopiques toxiques[4]). Le débat croissance et/ou bien-être est donc posé.
(Problématique) Le modèle de développement occidental, qui tend à devenir universel est-il toujours pertinent ? Une croissance économique - utilisant des énergies fossiles, et se basant sur une consommation dont la hausse tend à devenir un but en soi - n’a-t-elle pas de lourdesconséquences environnementales ? Autant de questions qui interrogent sur la poursuite du processus de croissance.
(Annonce du plan) Dans une première partie, nous montrerons que la croissance est facteur de développement permettant le changement social, puis dans une seconde partie, nous verrons que cette croissance est limitée en mettant en avant les coûts de la croissance.

I) La croissanceéconomique : facteur de développement permettant le changement social

La croissance permet d’améliorer le niveau de vie et de réduire les inégalités

La croissance résulte d’une mobilisation quantitative et qualitative des facteurs de production (capital et travail) dont dispose une économie. La croissance économique permet de répondre à l’augmentation de la population active, désireused’augmenter son niveau de vie. Cela passe par une augmentation des revenus, permettant la consommation de biens et services.
Nous sommes dans le modèle de croissance fondé sur l’idéologie capitaliste (d’accumulation intensive du capital, et de recherche de maximisation des profits, avec minimum de coûts). La croissance devrait donc être intensive, reposant sur des gains de productivité élevés(capacité de l’économie à accroître la production en combinant de manière plus efficace les facteurs travail et capital). Cette croissance serait ainsi illimitée (« (…) maximisation indéfinie de la croissance économique, de la production et du revenu. ») Cf. document 1
La croissance économique favorise ainsi une hausse du niveau de vie (mesuré par le PIB par habitant ou le revenu par tête), ce quipermet aux habitants de mieux satisfaire leurs besoins essentiels et de consacrer une part croissante de leurs dépenses à d’autres besoins (éducation des enfants, santé …). Cette hausse du niveau de vie permet ainsi de réduire les inégalités sociales. Ainsi, « (…) la croissance est la meilleure façon de vaincre la pauvreté. » Cf. document 3
La période des Trente Glorieuses (1945 – 1975) en...
tracking img