Fiche de lecture le meilleur des mondes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4634 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Meilleur des mondes (en anglais, Brave New World) est un roman d'anticipation dystopique, écrit en 1931 par Aldous Huxley. Il parut en 1932. Huxley le composa en quatre mois seulement.
Vingt-cinq ans plus tard, Huxley publie un essai dédié à ce livre, Retour au meilleur des mondes.
Le titre original du roman, Brave New World, provient de La Tempête de William Shakespeare, acte 5 scène 1. Letitre français, Le Meilleur des mondes, est tiré d'une phrase en français présente au début de la version originale anglaise du livre de Huxley, empruntée à Candide de Voltaire.
Le roman a été adapté au cinéma en 1998. Même s'il reprend beaucoup d'éléments, le film présente une histoire assez différente.

Sommaire[masquer] 1 Résumé de l'intrigue 1.1 Présentation du Meilleur desMondes (chapitres 1 à 6) 1.2 La réserve et les sauvages (chapitres 7 à 9) 1.3 Le sauvage visite l'État Mondial (chapitres 10 à 18) 2 Analyse 3 Les personnages 3.1 Bernard Marx : Alpha plus 3.2 Lénina Crowne : Bêta-plus 3.3 Helmholtz Watson : Alpha plus 3.4 Linda : Bêta 3.5 John, le « sauvage » 3.6 Mustapha Menier : Alpha double plus etadministrateur mondial 4 Accueil critique 5 Adaptation cinématographique 6 Voir aussi 6.1 Articles connexes 6.2 Liens externes 6.3 Notes et références |
Résumé de l'intrigue [modifier]Présentation du Meilleur des Mondes (chapitres 1 à 6) [modifier]L'histoire débute à Londres , en l'an 632 de Notre Ford . Dans le monde décrit par l'auteur, l'immense majorité desêtres humains vivent au sein de l'État Mondial – seul un nombre limité de sauvages sont regroupés dans des réserves. Bien que l'enseignement de l'Histoire soit jugée parfaitement inutile dans ce monde, on apprend néanmoins que les sociétés anciennes ont été détruites par un conflit généralisé connu sous le nom de « Guerre de Neuf Ans ».
Dans cette société, la reproduction sexuée telle qu'on laconçoit a totalement disparu ; les êtres humains sont tous créés en laboratoire, les fœtus y évoluent dans des flacons, et sont conditionnés durant leur enfance. Les traitements que subissent les embryons au cours de leur développement déterminent leur future position dans la hiérarchie sociale (par exemple : les embryons des castes inférieures reçoivent une dose d'alcool qui entrave leurdéveloppement, les réduisant à la taille d'avortons). Cette technique permet de résoudre les problèmes liés aux marchés du travail en produisant un nombre précis de personnes pour chaque fonction de la société. Ces nombres sont déterminés par le service de prédestination.
Une fois enfants, les jeunes humains reçoivent un enseignement hypnopédique qui les conditionne parfaitement durant leur sommeil. Lescastes supérieures apprennent ainsi à mépriser sans remords les castes inférieures, et ces dernières apprennent à admirer l'élite de la société.
La société est rigoureusement séparée en cinq castes :
les castes supérieures :
Les Alpha en constituent l'élite dirigeante. Ils sont programmés pour être grands, beaux et intelligents.
Les Bêta forment une caste de travailleursintelligents, conçus pour occuper des fonctions assez importantes.
les castes inférieures :
Les Gamma constituent la classe moyenne voire populaire.
Les Delta et les Epsilon forment enfin les castes les plus basses ; ils sont faits pour occuper les fonctions manuelles assez simples. Ils sont programmés pour être petits, laids (les Epsilon sont presque simiesques).
Chacune de cescastes est divisée en deux sous-castes : Plus et Moins. Chacun, en raison de son conditionnement, estime être dans une position idéale dans la société, de sorte que nul n'envie une caste autre que la sienne.
Cette société rend tabou le sujet de la viviparité : l'allusion à la maternité, à la famille ou encore au mariage font rougir de honte aussi bien les jeunes que les adultes. La sexualité y...
tracking img