Fiche de lecture "vie et opinions de tristram shandy gentilhomme "

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2784 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture

I/ PRESENTATION

1) Titre
Vie et opinions de Tristram Shandy Gentilhomme – traduction de Charles Mauron,,- titre original The Life and Opinions of Tristram Shandy.

2) Auteur
Laurence Sterne

3) Publication
Le livre fut publié par épisodes entre 1759 et 1769 sous les consignes strictes de l’auteur.

4) Editeur de référence
1982, Garnier-Flammarion, Paris

5)Auteur de la note sur « Candide »
Serge Soupel

6) Genre
Il est très difficile de définir son genre littéraire, car Tristram Schandy combine plusieurs facettes :
a) l’aspect romanesque, qui ne possède pas de progression dans l’intrigue.
b) le récit fantaisiste des réactions des personnages du roman et la co-existence de mondes parallèles.
c) l’aspect sensible : le texte est riche ensentiments.
d) la dimension parodique : l’ensemble est rempli de nombreuses moqueries, de drôleries.
e) l’existence d’éléments biographiques, bien que l’histoire ne représente pas la vie de l’auteur.

7) Composition
Sterne refuse les règles de la structuration.
Le roman est constitué de neuf livres avec des chapitres, à l’intérieur desquels on trouve de nombreux récits, certainspassages inachevés et des interventions du narrateur. Chaque livre est de longueur différente : vingt-cinq chapitres pour le premier volume, dix-neuf pour le second, quarante-deux pour le troisième, etc … Les chapitres ne sont pas non plus équilibrés : le chapitre 27 par exemple ne possède qu’une ligne. Les chapitres ne se succèdent pas comme dans un roman ordinaire, car dans le livre neuf, leschapitres 18 et 19 sont placés entre le 25 et le 26. Certaines pages sont noires, d’autres vides, il y a une page à remplir par le lecteur ! Certains chapitres possèdent une didascalie et pourraient être représentés au théâtre. Souvent on a des astérisques au lieu de mots et des dessins. La dédicace et la préface se trouvent au milieu du roman. Sa composition est très complexe, elle donne l’impressiond’un désordre, malgré cela, ce livre n’est pas chaotique, et sa composition est bien réfléchie.

II/ NARRATION / ENONCIATION
Tristram Schandy est un narrateur omniprésent du roman : il parle de beaucoup de monde et peu de lui-même, qui ne naît qu’au troisième livre. Situation impossible car dans un récit habituel, la première personne, le narrateur ne peut pas être omniscient.
Son ton est pluscelui du discourt que celui du récit. Il s’adresse constamment au lecteur : « Ceci, madame, serait une longue et intéressante histoire, mais ma propre biographie tomberait en pièce si je vous la racontais maintenant (…) »
« J’ai laissé tomber le rideau sur cette scène, afin de vous rappeler un fait et de vous informer d’un autre. » il ne parle pas toujours à la même personne. Ces interpellationsdeviennent un dialogue entre le narrateur et le public. Le narrateur pose des questions au lecteur, lui lance des provocations, il l’oblige à être actif dans sa lecture, et à repérer l’importance des détails donnés.
Tristan ressemble à Candide, ils pratiquent le même genre d’ironie, semblant naïf mais sachant révéler la bêtise des autres. Ainsi la narration permet de voir les personnages tel qu’ilssont, et non tels qu’ils se croient être.

III/ TEMPS
Le narrateur raconte ce qui précède sa naissance, le 5 décembre 1718, dans le troisième livre et ce qui suit. Dans ce récit, le présent, le passé et le futur sont mélangées ; Tristram passe d’une scène à une autre et donne des détails qu’il ne peut pas connaître car il n’est pas né. Le récit n’est pas linéaire ; il comporte de nombreusesellipses, des omissions d’événements intermédiaires, des raccourcis, ou parfois, c’est un récit à expansion : ajout de détails, de digressions, de réflexions, d’allusions, de citations. Les digressions occupent presque la totalité du livre. Il manque de bonnes structures temporaires, même si nous avons quelques repaires historiques : en 1695, Toby a été blessé à Namur, en 1699 il part pour...
tracking img