Le peintre des batailles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2260 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Arturo Pérez-Reverte est devenu connu après avoir déroulé une intense activité journalistique dans la presse écrite, à la radio et à la télévision, en étant reporter de guerre durant plus de vingt ans dans divers pays d’Afrique, Amérique Latine et Europe. Il a eu l’occasion de relater plusieurs événements dont il a vécus, comme la Révolution roumaine, la Guerre du Golf, les guerres de la Croatieet de la Bosnie. L’écrivain d’origine espagnole a été consacré à travers ses romans, parmi lesquels on remarque Le Hussard de 1986, suivi par Le Maître d'escrime en 1988, apprécié par la critique française avec le Grand Prix Annuel de Littérature Policière. D’une très grande popularité s’est réjouit aussi la série des romans ayant comme protagoniste le capitaine Alatriste.
On sedemandait souvent pourquoi l’écrivain garde pour soi l’expérience vécue comme journaliste de guerre et quand celle-ci sera convertie dans un livre. Ainsi, le roman Le peintre des batailles, qui apparait en 2006 en pourrait être, d’une certaine façon, la traduction de ses expériences accumulées au fil du temps, comme une sorte d’autobiographie. Le roman est perçu par la critique comme «l'un de ses livresles plus durs, tristes et des plus ambitieux intellectuellement et littérairement ». C’est un livre qui mène le lecteur dans l’implacable géométrie du chaos à travers l’art, la science, la guerre, l’amour, la lucidité et la solitude qui se mélangent dans l’immense fresque d’un monde en agonie. Le roman, structuré en dix-neuf chapitres, constitue un focus autour d’un certain nombre de thèmes,comme par exemple la question des représentations, permanence et omniprésence des sociétés humaines. Dans la tentative modeste de la mise en exergue de toute la complexité du roman, on va faire appel à toute une série de spécialistes en domaine, pour mieux comprendre la question de la construction des représentations à travers la photographie et la peinture.
Ainsi, si on considère lareprésentation comme «le produit du processus par lequel il est possible de présenter à l’esprit de rendre sensible un objet absent ou un concept en provoquant l’apparition de son image au moyen d’un objet ou d’un autre concept qui lui ressemble ou lui correspond» , on va établir comme problématique du roman l’idée selon laquelle le protagoniste du roman cherche à construire la représentation de la vie,de la guerre ou de l’amour par rapport à ses propres perceptions, comme une sorte d’extériorisation d’une désolation intériorisée au fil du temps. Ses représentations vont se traduire par de formes de matérialité (photographie, peinture).
La ligne directrice du roman se concentre autour du personnage principal, Andrés Faulques, ancien photographe, qui se retire dans une tour abandonnéesur une côte de la Méditerranée, ou décide de peindre une énorme fresque circulaire : le paysage atemporel d’une bataille, où il cherche à représenter ce qu’il n’a jamais réussi à capter en trente ans de photographie de guerre, tout comme une «tentative de rendre visibles des forces qui ne le sont pas ». Ancien photographe, le choix de photographier la guerre vient après une scène de son enfance,passée devant la reproduction de la Triomphe de la Mort, tableau peint par Pieter Brueghel l’Ancien, en 1562, qui l’a impulsé d’entrer dedans, cela veut dire, dans le monde de la guerre. Il est important de signaler ici que la photographie lui «offre ainsi à la fois un matériau, un foyer d’ancrage et un point de résistance pour le récit d’enfance ».
Puisque la photographie nelui permet plus de bien représenter ses perceptions par rapport à la guerre, Falques se retire dans une tour, ou il porte son propre guerre avec soi-même, en peignant sur la circularité d’un mur une fresque de batailles. Elle est le produit d’une large période durant laquelle il a fait des recherches, ayant traversé plus de vingt siècles par l’intermédiaire des musées, des livres, étant inspiré...
tracking img