Fiche pays inde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2898 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE PAYS

Inde
Source : « GEOATLAS.com ® 2009 © Graphi-Ogre »

Données générales
Superficie : 3 287 590 km² Capitale : New Delhi Monnaie : roupie indienne (INR) Langues : hindi, anglais, tamoul, marathi, ourdou, bengali, etc. Population : 1 147 millions d’habitants Démographie : 33 % de la population a moins de 15 ans. Infrastructures : 3,3 millions de km de routes, et 63 000 km de rail.Source : « GEOATLAS.com ® 2009 © Graphi-Ogre »

Données politiques
Type de régime : Démocratie Date des dernières et prochaines élections
Élections législatives en mai 2009, prochaines élections en 2014

Titre et noms des principaux dirigeants :
Présidente de la République Premier ministre Ministre des Finances Ministre du Commerce et de l’Industrie Ministre des Affaires étrangèresGouverneur de la Banque centrale Pratibha Devisingh Patil Dr. Manmohan Singh Pranab Mukherjee Anand Sharma S. M. Krishna Dr. D. Subbarao

FICHE PAYS

Données économiques en 2009
Principaux indicateurs par pays
Indicateurs PIB Dette publique en % du PIB PIB par habitant Taux de croissance Taux d’inflation Taux de chômage Pays 1 240 Mds USD 74,2 % 1 030 USD 5,7 % 10,9 % 4,5 % (2005-2006) France 1950 Mds EUR 68,1 % 30 400 EUR - 2,2 % 0,1 % 9,1 %

Sources : FMI, Reserve Bank of India, Central Statistical Organisation, INSEE (“L’économie française, comptes et dossiers”, Éditions 2010) Note : La dette publique française s’entend ici au sens du traité de Maastricht ; les données indiennes portent sur l’année fiscale 2009 (d’avril 2009 à mars 2010).

Situation économique et financière du paysDepuis la libéralisation entamée en 1991, l’Inde a connu une forte croissance (en moyenne de 6,5 % par an entre les années budgétaires 1991-1992 et 2009-2010). Toutefois, la pauvreté reste très répandue (76 % de la population vit avec moins de 2 USD parité de pouvoir d’achat par jour) et les inégalités sont fortes entre les différentes couches sociales, entre les États fédérés et entre zonesurbaines et les zones rurales. Le pays est d’ailleurs encore largement e rural (deux tiers de la population) et agricole (la moitié de l’emploi et 1/5 du PIB). Le pays est structurellement en forte inflation (de l’ordre de 7,5 % sur la même période avec une accélération sensible sur les trois dernières années) mais la crédibilité de la Banque centrale permet de contenir les risques de spiraleinflationniste. Les déficits jumeaux sont également importants (en moyenne sur la période 1991-2009 : déficit budgétaire de 7,5 % du PIB et déficit courant de l’ordre de 1 % du PIB). Le pays est importateur net de capitaux. Sur la période récente, l’Inde a été touchée par la crise économique et financière mondiale de la fin de 2008 et du début de 2009, du fait de la baisse de ses exportations, desretraits de capitaux vers les pays développés (phénomène de deleveraging) et de la montée de l’aversion pour le risque. Toutefois le pays a relativement bien résisté, avec une croissance de 6,3 % en 2008-2009 et de 5,7 % en 2009-2010. Les indicateurs conjoncturels récents laissent présager une accélération de l’activité pendant l’année fiscale en cours.

Politiques économique du pays
Depuis le débutdes années 2000, les gouvernements successifs ont essayé de réduire le déficit. Une loi de discipline budgétaire (Fiscal Responsibility and Budget Management Act, 2003) contraint le déficit du gouvernement central à être inférieur à 3 % du PIB, ceci selon un rythme graduel. Les États fédérés ont, pour la plupart, adopté des textes équivalent et l’État central les oblige à réduire leur déficit à 3% de la leur PIB. Toutefois, la hausse des prix des matières premières en 2008 puis le ralentissement des recettes fiscales et les mesures prises pour relancer l’économie fin 2008 et début 2009 se sont traduits par un déficit consolidé du gouvernement de 7,4 % du PIB en 2008-2009 et de 9,7 % en 2009-2010. Le budget 2010-2011 prévoit une augmentation de 8,5 % sur un an des dépenses de l’État...
tracking img