Flambeaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1209 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
A la gloire du Grand Architecte de l’Univers Franc-maçon de rite Ecossais Ancien et Accepté Au nom et sous les hospices de la
Grande Loge de France ø

Liberté – Egalité - Fraternité.

Vénérable Maître et vous tous mes frères en vos degrés et qualités
Le flambeau à Trois Etoiles, voilà le sujet que je dois traiter devant vous ce midi.
Il y a quelques temps, le Vø Mø m’a sollicité pourtravailler ici, devant vous et il m’avait laissé le choix quant au sujet que je souhaitais traiter.
Mal me pris de choisir de vous parler des 3 Piliers qui entourent le tapis de loge.
Certes le débat sur l’élément manquant (cette fameuse 4ième colonne) a été nourri, mais la similitude entre les Trois Piliers et les Lumières qu’ils supportent, c'est-à-dire la Sagesse la Force et la Beauté et lesymbolisme des Trois Lumières sur le flambeau à Trois Etoiles qui est posé sur le plateau du VøMø est évident.
Comment faire coïncider des colonnes, de chandeliers, des vertus et des officiers ?
Nous n’allons donc pas ce soir revenir sur ces trois notions, qui pourtant auraient pu donner lieu à de nouvelles discussions et échanges.
Plutôt que de parler encore de ces trois notions, nous ironsnous promener sur la description de l’objet en lui-même et son utilisation dans le rituel.
Et surtout dans le rituel d’ouverture puisque cet objet apparait rapidement dans le déroulement de nos tenues.
Les rituels soulignent diverses manières de procéder.
Les chandelles peuvent être allumées de différentes manières, avant l’entrée dans le Temple ou lors de l’ouverture des Travaux.
Mais il y atoujours dans la Loge des chandeliers, à chandelle unique ou d’autres à chandelles multiples.
Chaque obédience, chaque Loge, chaque Atelier a une façon différente d’agir, de procéder à l’ouverture de ses Travaux.
C’est ici que l’on peut prendre conscience de la différence entre les notions que sont le Rite et le Rituel.
Dans mes pérégrinations pour trouver de la matière pour étoffer le Travail dece soir j’ai trouvé un mot qu’il est surprenant, du moins à mon avis, de ne jamais rencontrer ni entendre dans nos réunions dans cette Loge et en Maçø en général.
Il s’agit de l’idiosyncrasie, du grec Idios qui signifie particulier et de Sugkrassis qui signifie quant à lui mélange.
Je ne ferais pas l’offense aux membres de ce respectable Atelier de donner la définition de ce mot, mais pour les2 ou 3 incultes qui ne la connaitraient pas, il s’agit en fait de la manière d’être, particulière à chaque individu, qui l’amène à avoir des réactions, des comportements et une vision des choses qui lui sont propres.
Chaque Loge, chaque Franc-Maçø aura donc une vision, une approche différente du rituel d’ouverture.
Dès le 18ième siècle, il existe des différences entre les Loges et l’on cite desLoges où la chandelle de l’Orient est allumée avant que le VøMø n’entre en Loge alors que dans d’autres c’est le VøMø lui-même qui allume ce flambeau.
Il ne faut pourtant pas ignorer un élément matériel qui semble incontournable, bien que non écrit.
Lorsque les chandelles étaient réellement utilisées pour l’éclairage, on en a certainement posées devant les officiers pour des raisons pratiquesévidentes.
Et même si la Lumière Eternelle renvoie au Chandelier perpétuel du Temple de Salomon, il persiste un aspect bassement matérialiste dans l’apparition du symbole.
Ces différences constituant pour les visiteurs d’autres obédiences, mais également pour les FFø venant de Loges pratiquant le même Rite, les éléments les plus visibles.
Nous pouvons maintenant, à ce moment de la discussion,essayer de faire un peu d’histoire et suivre une évolution chronologique.
C’est en 1877 qu’apparait la première version imprimée du Rituel (après le Convent de Lausanne) et que l’on parle de chandeliers associés aux Offø et qui sont placés à leur droite.
Mais au RøEøAøAø, les indications pour l’allumage des flambeaux ne figurent pas dans les rituels avant 1927.
Il semble d’ailleurs à...
tracking img