Fonctionnement disque dur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2099 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
| |

TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION 3
I. UN PEU D’HISTOIRE 3
II. LE ROLE DU DISQUE DUR 3
1. L’interface IDE 4
2. L’interface SATA 4
3. L’interface SCSI 4
III. LA STRUCTURE ET COMPOSITION DU DISQUE 4
1. Structure générale 4
2. Structure détaillée 5
IV. L’ORGANISATION DU DISQUE 6
V. LE FONCTIONNEMENT 6
1. La norme USB 6
2. Différences etsimilarités avec le lecteur de disquettes 7
VI. LES MODES 7
1. Mode Bloc 7
2. Le mode 32 bits 7
VII. LES PERFORMANCES 8
VIII. CAPACITE DE STOCKAGE ET FORMATS 8
CONCLUSION 9
BIBLIOGRAPHIE 10
TABLE D’INDEX 11

INTRODUCTION

A travers cet exposé nous allons mettre en application les outils et connaissances informatiques que nous avons acquises. Ce sujet traitera du fonctionnement dudisque dur, c’est ainsi que nous allons définir son rôle, sa structure, ses fonctions et ses capacités. Ce dernier évoluant sans cesse du point de vue des performances ainsi que du point de vue technique, nous appliquerons donc une logique de progression chronologique et technique.

I. UN PEU D’HISTOIRE

Le disque dur est un périphérique de stockage magnétique. Autrefois on utilisaitdes tambours ( qui sont aujourd’hui obsolètes) et des bandes. De nos jours, ces derniers ont été remplacés par le disque dur et ne servent uniquement que pour la sauvegarde et l’archivage de données.
Le disque dur a été inventé en 1956 par IBM. Depuis cette date, sa capacité a fortement augmenté. L’abréviation HDD signifie “Hard Disk Drive” en anglais, ce que l’on traduit en français par lecteurde disque dur.

II. LE ROLE DU DISQUE DUR

C’est dans ce premier point que nous allons définir le rôle d’un disque dur. Celui ci, contrairement à la mémoire vive, se différencie de part sa conservation des données qui s’effectue de manière permanente et ne s’efface donc pas à chaque redémarrage de l’ordinateur. Le disque dur est généralement l’élément le plus faible de l’ordinateur,celui qui bride le plus les performances globales d’un PC.

Nous allons maintenant comparer les trois interfaces générales qui contrôlent les disques durs.
Rappelons tout de même que ce sont des modes de communications.

1. L’interface IDE

Tout d’abord, il serait bon de préciser que l’IDE est une interface qui permet de connecter jusqu’à quatre unités simultanément (disque dur,lecteur CD, etc.…). A noter que durant toute son évolution, son débit ou taux de transfert n’a cessé d’augmenter. De plus, ils coûtent nettement moins cher que leurs homologues SCSI alors qu’ils ont une capacité égale. Cependant, leurs performances sont limités car leur taux de transfert est instable et leur temps d’accès est trop important.

2. L’interface SATA

Cette interfaceest une évolution de la précédente. Ainsi, même si les performances à vitesse de rotation identique stagnent, elle dispose tout de même de nombreux avantages. Nous en retiendrons notamment deux : premièrement le câble qui est largement plus compact et permet de mieux faire circuler l’air dans le PC, et deuxièmement les disques durs qui peuvent être désormais branchés et débranchés à chaud.3. L’interface SCSI

C’est une interface qui permet la prise en charge d’un nombre plus important d’unités, notamment avec l’explosion des CD-ROM. Elle est surtout utilisée pour sa stabilité au niveau du taux de transfert. Contrairement à l’IDE, le SCSI a besoin d’une carte pour fonctionner, ce qui permet d’augmenter légèrement les performances des autres applications.

III. LASTRUCTURE ET COMPOSITION DU DISQUE

1. Structure générale

On peut qualifier de multiples les éléments qui composent le disque dur. Il y a en effet, plusieurs disques rigides (de l’anglais hard disk) empilés à une très faible distance les uns des autres. Ces disques appelés “plateaux” peuvent être en verre , en métal ou en céramique. Ils sont à la fois mécaniques et électroniques et...
tracking img