Fondement du capitalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4130 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Tableau de l'économie mondiale au début du XXème siècle

Le développement du capitalisme libéral
à l’heure des révolutions industrielles

Plan du cours

Introduction

I. Les fondements historiques du capitalisme libéral

A. Le capitalisme : un système économique
● Sa genèse est ancienne
● Ses caractéristiques sont bien identifiées
● Le capitalisme s’incarne dans l’entrepreneuret l’entreprise
B. Le libéralisme : un corps de doctrine
● Il remet en cause les anciennes doctrines mercantilistes qui encadraient le développement des capitalismes nationaux à l’époque moderne
● Trois penseurs essentiels le théorisent : les « Classiques »
● Des valeurs fondamentales communes, appelées à perdurer dans l’histoire
C. L’affirmation progressive des grandes libertés économiquespermet ainsi à l’ « esprit du capitalisme » de triompher
● La liberté d’entreprendre et de travailler libère les forces productives
● La liberté de vendre et d’acheter permet le développement de l’économie de marché
● La liberté de circulation des produits s’affirme progressivement dans un cadre national puis international

II. Le capitalisme libéral entre « en révolutions » au XIXème siècle etau début du XXème siècle

A. Une triple révolution
● agricole
● industrielle
● financière
B. Les conditions de la croissance économique s’en trouvent bouleversées
● Le développement du capitalisme libéral s’accompagne d’une croissance économique de plus en plus forte.
● L’apparition de cycles économiques est un phénomène inédit, marqués par des crises récurrentes.
● Les conséquences deces crises sont une forte concentration industrielle et un début d’internationalisation des firmes
C. Le capitalisme libéral s’accommode pourtant d’une certaine dose d’intervention étatique
● La création des Banques centrales
● La mise en place d’une fiscalité moderne
● Les investissements publics
III. Le capitalisme libéral en question : débats et contestations

A. La critique socialiste etmarxiste du capitalisme libéral
● Les socialistes utopiques, associationnistes et réformistes
● Le socialisme scientifique de Marx
● Les marxistes, héritiers de Marx ?
B. La mobilisation sociale et politique contre le libéralisme
● Le rôle des syndicats et de la grève
● La constitution de grands partis politiques d’inspiration socialiste
● Les Internationales
C. Conséquence : desinterventions plus nombreuses de l’Etat en matière sociale
● Concernant la durée du travail
● Concernant les risques professionnels
● Une ébauche de l’Etat-providence (rôle moteur de l’Allemagne)

Conclusion

Auteurs cités
- Bernstein (Edouard), Prémisses du socialisme (1899)
- Engels (Friedrich), La situation des classes laborieuses en Angleterre (1945)
- Engels (Friedrich) et Marx(Karl), Le Manifeste du Parti communiste (1848)
- Fayol (Henri), L’Administration industrielle et générale (1916)
- Jaurès (Jean), Histoire socialiste (1901), Etudes socialistes ???, L’Armée nouvelle (1912)
- Lénine (Vladimir Ilitch Oulianov dit), Que faire ? (1902), L’impérialisme, stade suprême du capitalisme (1916), L’Etat et la Révolution (1918)
- List (Friedrich), Lesystème national de l’économie politique (1841)
- Marx (Karl), Le Capital (1867-1884)
- Mill (John Stuart), Principes d’économie politique (1848)
- Owen (Robert), Une nouvelle mue de la société (1815)
- Proudhon (Joseph), Qu’est-ce que la propriété ? (1840)
- Ricardo (David), Principes de l’économie politique et de l’impôt (1817)
- Saint-Simon (comte de), Catéchisme desindustriels (1823)
- Say (Jean-Baptiste), Traité d’économie politique, 1803
- Schumpeter (Joseph Aloïs), Théorie de l’évolution économique (1912), Les cycles des affaires (1939), Capitalisme, socialisme et démocratie (1932)
- Smith (Adam), La Richesse des nations (1776)
- Sorel (Georges), Réflexions sur la violence (1908)
- Taylor (Frederick), Les principes du management...
tracking img