General de gaulles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6601 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bien que Charles de Gaulle soit né à Lille, son nom de famille n'est pas d'origine flamande, sa famille paternelle n'étant pas originaire du Nord[1]. Le nom « de Gaulle » semble être issu d'une ancienne forme germanique (franque ou normande) : De Walle, signifiant le mur (d'enceinte), le rempart, où De = le et Walle = mur, le w germanique ayant évolué en g en roman[2]. Walle provient du vieuxsaxon wal, qui a donné l'anglais wall ou le danois val. Le vieux saxon wal est un emprunt au latin vallum (rangée de pieux, palissade, rempart), de vallus (pieu). Bien qu'étymologiquement le « de » dans de Gaulle ne semble donc pas être une particule nobiliaire, le patronyme de Gaulle s'écrit toujours, par convention et par habitude, avec un « d » minuscule comme tous les noms à particule, nobiliaireou non[3],[4]. Suivant cet usage, et conformément aux conventions de la langue française relatives à l'usage de la particule onomastique, le mot « Gaulle » étant monosyllabique, la particule « de » se conserve même quand le nom n'est pas précédé du prénom ou d'un titre de civilité[5].

D'après les travaux des généalogistes, en particulier ceux du grand-père du général de Gaulle, les de Gaulleseraient une très ancienne famille de noblesse d'épée française, inconnue cependant des nobiliaires français[6]. L'ancêtre probable le plus ancien du général de Gaulle serait, selon ces travaux, Richard de Gaulle, écuyer du roi Philippe Auguste qui le dota d'un fief à Elbeuf-en-Bray, Normandie, en 1210. On trouve trace vers 1420 d'un Jehan de Gaulle qui, après le désastre d’Azincourt, résistapendant près de deux ans aux Anglais à Vire, dans l'ouest de la Normandie, et qui se serait ensuite exilé en Bourgogne.

Aux XVIe et XVIIe siècles, on retrouve trace de capitaines-châtelains de Gaulle à Cuisery dans le sud de la Bourgogne. Gaspard de Gaulle, qualifié par le roi Charles IX de chevalier, fut délégué du bailliage de Chalon-sur-Saône aux états généraux de Blois en 1576. Ces de Gaulle seseraient ensuite installés en Champagne où on retrouve leur trace à Châlons-en-Champagne aux XVIIe et XVIIIe siècles, exerçant des charges de justice et intégrés à la noblesse de robe. La famille s'installa enfin à Paris vers le milieu du XVIIIe siècle. L’arrière-grand-père du général de Gaulle, "avocat" (c'est à dire procureur) au parlement de Paris, comparut devant le Tribunal révolutionnairependant la Terreur mais réussit à éviter la guillotine. Les de Gaulle résidaient depuis près de cent cinquante ans à Paris quand Charles de Gaulle naquit en 1890.

La famille maternelle de Charles de Gaulle, les Maillot, était originaire des Flandres françaises. C'est du côté de cette famille maternelle que le général de Gaulle avait des ancêtres irlandais (les MacCartan[7], Jacobites réfugiés enFrance après la Glorieuse Révolution), écossais (les Fleming), et allemands (les Kolb, du Duché de Bade). Le grand-père maternel du général de Gaulle était un industriel lillois. Bien que la famille de Gaulle vécût à Paris, la mère du général de Gaulle se rendit dans sa famille à Lille pour donner naissance à son fils, en accord avec la tradition familiale de la famille Maillot[1].

Éducationet famille [modifier]
Issu d'une famille catholique résidant à Paris, Charles de Gaulle est le fils d'Henri, professeur de lettres, d'histoire et de mathématiques, et de Jeanne Maillot. Charles a trois frères, dont deux seront résistants, et une sœur, qui elle aussi entrera dans la Résistance :

Xavier de Gaulle (1887-1955), prisonnier de guerre puis résistant pendant la Seconde Guerre mondiale.Il est le père de Geneviève de Gaulle-Anthonioz ;
Marie-Agnès de Gaulle (1889-1982), nommée à titre honoraire colonel dans l'armée russe en 1950 ;
Jacques de Gaulle (1893-1946), handicapé après une encéphalite, en 1926 ;
Pierre de Gaulle (1897-1959), résistant, homme politique, administrateur de sociétés.
Très tôt, son père fait découvrir à Charles les œuvres de Maurice Barrès, Henri...
tracking img