Georges Braque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1206 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
GEORGES BRAQUE (1882-1963)


INTRODUCTION
Lorsque Georges Braque naquit le 13 mai 1882 à Argenteuil, le souvenir de Monet et des peintres impressionnistes y est encore assez vif, de même qu'au Havre, où sa famille s'installe en 1890. C'est là qu'après avoir abandonné ses études et en participant au cours du soir des B-A dès 1893, le jeune Braque fera son apprentissage de peintre en bâtimentds l'entreprise de son père. Il se formera à ce métier à partir de 1900 avec Roney, peintre décorateur parisien. Il se perfectionne alors ds la reproduction du marbre et du bois et ds la préparation des fonds et le mélange des couleurs. Après son servie militaire, ses parents acceptèrent qu'il se consacre à la peinture.

LA PERIODE FAUVE
A Paris, Braque s'inscrit en à l'académie Humbert avantde fréquenter quelque tmps l'école des Beaux arts. Il s'intéresse surtout aux œuvres de Monet, Corot, Van Gogh, Renoir et Seura. Il s'inspire de ces dernier pour ses premières œuvres s'inscrivant ds le courant post impressionnistes, la plupart de ces tableaux ont été détruits par l'artiste lui même à l'exception de l'oeuvre : Le parc monceau. Quand, en 1905, il est très impressionné par la salle« fauve » du Salon, dont les peintres, autour de Matisse, exaltent ds leurs œuvres la couleur en tons purs et violent avec une intensité exceptionnelle. Il est initié à cette peinture par un autre peintre havrais, Othon Friesz qui lui fera découvrir les œuvres de Cézanne. Dès lors, il peint Viaduc de l'Estaque qui annonce le passage du fauvisme à un style plus Cézannien et plus personnel. GuillaummeApollinaire le présente alors à Picasso qui vient d'achever Les demoiselles d'Avignon. En décembre de la mm année, Braque peint son Grand Nu qui témoigne de l'impact qu'a eu sur lui cette œuvre.

LA LECON DE CEZANNE
Représentant son art à partir de Cézanne, Braque exprime son obsession du volume et de la structure, en peignant au cour de l'été 1908 une série de paysage de l'Estaque. Bien queses toiles ait été refusé par le jury du Salon, le peintre obtient en 1908 du marchand Kahnweiler, sa première expo personnelle accompagné d'un catalogue préfacé par Apollinaire. Le critique d'art Louis Vauxcelles pour se moquer de ses œuvre parle d'assemblages de cube d'où l'apparition du terme cubisme pour désigner le nouveau courant artistique.

LE CUBISME AC PICASSO
Après une phasepré-cubiste, d'empreinte nettement Cézannienne. Braque parvient peu a peu au cubisme. Il n'est pas le seul a suivre cette évolution. Ses recherches, entre 1909 et 1012, se développe parallèlement à celle de Picasso avec lequel il se lie d'une profonde amitié. Picasso désignera d'ailleurs Cézanne comme sa femme avec laquelle il aurait enfanter le cubisme.
A ce moment, Braque abandonne le paysage pour seconsacrer presque entièrement a la nature morte. Dans ses compo, il décompose volume et objets en autant de facette innombrables. Il parvient ainsi à créer un espace « cristallin » ds lequel les objets avancent vers nous au lieu de s'éloigner : broc et violon 1911, le violon et la bougie 1913. A ce point crucial du cubisme dit analytique, la peinture rejette toute réf aux apparence de la nature, lesobjets se fondent les uns ds les autres et avec l'espace qui les entourent ; Il tente d'extraire de la réalité non plus ce qu'il en voit ms ce qu'il en sait. Se souvenant de son apprentissage de peintre décorateur, il intégrera bientôt à ses tableaux des lettres et des chiffres peint aux pochoirs, employés comme de nouveaux éléments picturaux : la guitare statut d'épouvante 1913, Mozart Kubelick,1912. Grand innovateur, il a l'idée de mêler du sable et de la sciure de bois a sa peinture : compotier, bouteille et verre, 1912.
Enfin, il introduira directement ds ses compo des fragments de papier imitant le bois dont se servait les tapissier pour recouvrir lambris et plinthes : Homme à la guitare.
Selon Braque : «  là où l'on est arrivé à dissocier la couleur de la forme, la couleur...
tracking img