Grepa le vieillissement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 82 (20350 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
GREPA |
Le vieillissement
|
|


Introduction

« Vivre, c'est vieillir, rien de plus » Simone de Beauvoir a écrit ses mots dans son ouvrage L'invitée, publié en 1943. Tout être est amené à grandir, à évoluer, à mûrir...quels que soient les termes que nouschoisissons, ils reflètent un procédé immuable à la condition humaine, le vieillissement. Tout ce qui gravite autour de cette problématique n'est pas réellement quantifiable. La définition d'une catégorie de population vieillissante est très difficile. En effet, chacun perçoit la vieillesse selon ses propres modalités. Elles peuvent être d'ordre personnel, social, culturel, médical, spirituel... Quoiqu'il en soit, le vieillissement n'est pas un sujet qui passionne dans son intégralité mais dans ses spécificités.

Nous avons choisi de porter notre intérêt sur le vieillissement en nous posant la question « Pourquoi est-il si difficile pour la plupart des gens de s'y intéresser? ». Quotidiennement les médias nous renvoient aux problèmes liés au vieillissement de la population. Par exemple, lerégime de retraite par répartition a été remis en question avec un allongement de la période d'activité. Dans tous les magazines, les publicités pour des crèmes « anti-âge » fusent. Les effets négatifs du vieillissement sont les seuls représentés. Mais, rappelons le, le vieillissement n'est autre que « l'ensemble des processus physiologiques et psychologiques qui modifient la structure et lesfonctions de l'organisme. Il est la résultante des effets intriqués de facteurs génétiques et environnementaux auxquels est soumis l'organisme tout au long de sa vie. Il s'agit d'un processus lent et progressif qui doit être distingué des effets des maladies ». En d'autres termes, le vieillissement « débute dès la naissance et s'achève avec la destruction de la vie. ». Les difficultés à aborder levieillissement des autres peut s'expliquer par le fait que cela nous ramène à notre propre évolution.
Les vieux d'aujourd'hui ne sont plus ceux d'hier. En effet, ils sont plus nombreux, ils vivent mieux et plus longtemps : à l'âge de 60 ans l'espérance de vie est désormais de presque vingt ans contre douze ans en 1960, et leur revenu moyen est équivalent à celui d'un actif. On est loin du préjugé« ce qui est jeune est beau et ce qui est vieux est laid ».

Tout d'abord en tant que personnes, puis en tant que citoyens et enfin en tant que travailleurs sociaux, nous avons décidé de nous intéresser à ce thème. L'idée de fond s'articule surtout sur la découverte de ce public, de ce processus et des personnes concernées (notons tout de même que nous sommes tous concernés) et sur ce que levieillissement suscite en nous.
Finalement, en quoi et comment, en tant qu'éducateurs spécialisés, proposer un accompagnement à ce public nouveau dans la sphère de l'action sociale?
Pour ce faire, nous allons tout d'abord définir notre thème, le vieillissement, étudier son évolution et ses représentations dans l'Histoire et découvrir la population concernée et sa considération sociétale. Puis,afin de s'approprier le thème, il sera question de revenir sur les représentations que nous pouvons avoir de cette population, les déconstruire et même découvrir de nouvelles pistes d'analyse. L'objectif de cet écrit est de faire le lien entre notre étude et le métier d'éducateur spécialisé en abordant ce que cette recherche nous a permis de comprendre de cette thématique.


* Rencontre du3ème âge…
Il est devenu banal de dire que les pays occidentaux sont confrontés au vieillissement de leur population. Selon les chiffres de l'INSEE en 2011, les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 16% de la population. Des estimations prévoient que cette tranche d'âge passera de 16% à 25% en 2030. Cette hausse est la conséquence de l'augmentation du nombre moyen d'années que peuvent...
tracking img