Guerre des tuques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1299 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Guerre des tuques ou guerre des sexes?

Introduction

Durant la décennie des années quatre-vingt, le cinéma pour enfants a connu un grand essor au Québec. Avec les Jean Beaudin, Micheline Lanctôt, Jacques Méthé, Anne-Claire Poirier, André Melançon, etc., l’image qu’avaient les enfants au cinéma a beaucoup évolué. L’un des films ayant particulièrement marqué cette période est sans aucundoute La guerre des tuques!

À l’intérieur de nombreux films portant sur les enfants : La guerre des tuques, Bach et Bottine, un documentaire d’André Melançon Les vrais perdants, ainsi que d’autres films comme Mario de Jean Beaudin, Sonatine de Micheline Lanctôt, Aux pieds de la lettre de Jacques Méthé, on pourrait se demander si on a simplement voulu aborder l’univers des enfants québécois oubien si on a voulu dénoncer quelque chose d’autre…

Développement

L’importance du thème de la guerre

Le film La guerre des tuques a réussi à marquer toute une génération d’enfants et continue de faire sa marque au fur des années. À l’époque, en 1984, peu de films pour enfants et avec des enfants, avaient été réalisés. C’est pourquoi cette production était très innovatrice et a pu toucherune énorme proportion de la population.
L’histoire de La guerre des tuques met au premier plan une guerre entre deux clans et une guerre des sexes. La guerre entre les sexes opposés est-elle réellement une guerre? Ces enfants jouent-ils uniquement à la guerre pour jouer à la guerre? André Melançon en a parlé en entrevue : « Quant au phénomène de la guerre, c’est évident qu’on peut se poser untas de questions. Pourquoi faire un film sur des enfants qui jouent à la guerre?»
La période pendant laquelle le film d’André Melançon est sorti, c’est-à-dire le début des années quatre-vingt, s’avère un momentum où le cinéma d’action et de guerre devient de plus en plus populaire auprès des enfants. En tenant compte du fait que ceux-ci reproduisent l’exemple des adultes et des valeurs qu’on leurinculque, le jeu de la guerre dans La guerre des tuques n’est rien de moins que la réplique des comportements adultes.
« J’ai regardé tout autour, et j’ai trouvé la réponse : c’est à l’image de ce qu’ils voient. Quand ils jouent aux bandits, leur référence, ce sont les films qu’ils voient à la télé […] Et quand ils jouent à la guerre, c’est à partir des films de fiction qu’ils voient à latélévision, des trucs dans les journaux, mais aussi, […] à partir des reportages sur la guerre. […] les enfants regardent ces choses-là.»

La guerre des sexes

En poursuivant sur le même ordre d’idées, on peut se demander à quoi fait référence la guerre entre les gars et les filles dans La guerre des tuques ? Évidemment, durant les années quatre-vingt, le débat concernant le féminisme continuait àfaire de grands éclats au Québec. D’ailleurs, cette époque a aussi ouvert la porte au cinéma féminin. Celles-ci manifestaient entres autres à travers leurs films leur mécontentement face traitement des hommes à leur égard.
La télévision constitue sans doute le médium le plus populaire et le plus accessible pour suivre les différents débats de société. Les mères pouvaient prendre partie pour ledébat féministe alors que les hommes, eux, demeuraient sur la défensive. Le scénario de La guerre des tuques, écrit par Danyèle Patenaude et Roger Cantin, reflète en trame de fond ce phénomène. Les enfants sont suffisamment intelligents pour suivre les discutions de leurs parents. C’est pourquoi les jeunes filles du film ont un «petit caractère» et ne se laissent pas marcher sur les pieds. Quantaux jeunes garçons, ils suivent l’exemple des hommes frustrés contre les féministes. Sans nécessairement partager leur point de vue, certains de ces «petits hommes» sont suffisamment orgueilleux pour ne pas admettre qu’ils aimeraient bien jouer avec les filles. La démonstration est ainsi faite de l’influence qu’exercent la société et les parents sur les enfants.
Les enfants dans la société...
tracking img