Guttentag

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (676 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Détesté de beaucoup, apprécié par certains, le très controversé Dieudonné a défrayé la chronique de par son humour provocateur. Placé politiquement à gauche dans les années nonante, l’humoriste aviolemment basculé vers l’extrême droite suite à ses propos jugés racistes et antisémites. Dès lors, peut-on plaisanter de tous les sujets, sachant que certains restent tabous ?
Nous essaierons demontrer d’abord que certaines thématiques précises sont à éviter et que l’on ne peut donc rire de tout et nous montrerons ensuite que tout dépend du public auquel est adressé l’humour.

Certainssujets sont considérés comme tabous et sont très délicats à aborder parce qu’ils peuvent heurter bon nombre d’individus. En effet, rares sont les personnes qui osent parler de la religion, quelle qu’ellesoit, ou encore du handicap. La religion incluant d’abord une notion de blasphème qui, d’entrée, paralyse ses fidèles et même des gens extérieurs à celle-ci. Ensuite, si par malheur, une quelconquepersonne ose la critiquer ou la caricaturer, cela vire vite à la polémique et au scandale tant certains pratiquants sont sensibles et peu ouverts. Par exemple, lorsque le 30 décembre 2005 furent publiésdans le journal danois, le « Jyllands-Posten », douze caricatures du prophète de la religion musulmane, Mahomet (représenté avec un turban en forme de bombe, en référence aux attentats suicides),cela heurta très sérieusement la communauté musulmane qui se révolta et déclencha un scandale. Ces dessins, par provocation, furent repris et rejoints par d’autres dans des magazines satiriques tels que« Charlie Hebdo » ou « Le canard enchaîné » qui prônent une liberté d’expression quasi illimitée. D’autre part, le handicap provoque lui aussi un malaise parce qu’il n’est pas choisi et il n’est doncpas d’un bon ton de se moquer de personnes atteintes. Ce n’est pas dans les mœurs et c’est mal vu de rigoler d’un trisomique, d’un autiste ou d’un unijambiste. La fatalité est donc une raison...
tracking img