Histoire du japon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 75 (18717 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
JAP001 – HISTOIRE DU JAPON (Cours 2001)

INTRODUCTION GENERALE : QUELLE CHRONOLOGIE POUR L’HISTOIRE DU JAPON ?
La chronologie est importante pour comprendre l’histoire du Japon, et les dates sont un mal nécessaire. L’histoire du Japon est-elle une continuité, ou bien est-elle faite de ruptures ? La chronologie du Japon est divisée en périodes. Les livres s’opposent sur le nombre de cespériodes (entre 4 et 20). Voyons les 3 systèmes existants de périodisation, pour choisir celui qui est le plus adapté à un cours d’histoire du Japon en quelques leçons. Périodisation traditionnelle et japonaise (origine chinoise) : nengô Au VIIe siècle, les Japonais importent le système nengô (nom d’ère) de Chine, qui devient le système officiel de l’état impérial. Le système nengô découpe le Japon enpériodes choisies par l’empereur. Depuis 645, chaque année s’inscrit dans une ère (2001 est la 13e année Heisei). Chaque nouvel empereur inaugure une nouvelle ère. Et jusqu’en 1868, l’empereur pouvait décider de changer d’ère selon son désir. Par exemple, si un tremblement de terre avait ravagé le Japon, il pouvait décider de changer d’ère, en espérant que la suivante serait plus propice. Lors dechangement important dans la vie du pays, on pouvait changer d’ère à nouveau. C’est ainsi qu’en 645, l’empereur, qui avait transformé l’administration du pays décida de changer d’ère. Le Japon entra dans l’ère Taika (grand changement). Chaque nom d’ère est composé de 2 caractères ayant une valeur magique censée porter chance au Japon (ex : Heisei (paix, constitution) et Bunsei (arts et lettres,gouvernement)). On peut dénombrer environ 250 ères depuis 645. Avantage : nengô est adapté à la mentalité des Japonais. Inconvénient : il y a 250 noms d’ère à connaître. De plus, elles n’ont aucune valeur scientifique et ne donne pas de vue d’ensemble du Japon. Périodisation japonaise inspirée de l’occident : jidai La périodisation jidai (par époque) est créée au XIXe siècle. Les historiens japonaisdécoupent l’histoire du Japon en jidai qui débutent chacun par un évènement majeur pour le pays. Avantage : l’histoire du Japon est enfin compréhensible en termes de périodes. Inconvénient : les évènements déterminants, les jidai, sont liés à l’établissement de centres politiques ou de familles influentes. C’est une périodisation centrée sur l’histoire politique du Japon. On a donc une vision un peufaussée de ce qu’a pu être la vie économique ou culturelle du pays. Périodisation occidentale : Si l’on omet la périodisation de type marxiste, la périodisation occidentale est une des plus récentes au Japon. Elle divise l’histoire du Japon en s’inspirant de l’histoire occidentale. On trouve donc une préhistoire et une protohistoire, une époque ancienne (VIIIe siècle), un Moyen Age (XIIe siècle) etune époque moderne. Ce système ne comporte pas d’aspects négatifs, et a le mérite d’être plus clair, on peut lire dans cette histoire du Japon des données économiques, culturelles, etc... De plus, elle permet de faire des comparaisons entre l’histoire de l’Occident et l’histoire du Japon Le cours est découpé en périodes de type occidental, et l’examen peut porter sur n’importe quelle(s)période(s). Voilà pour l’introduction générale.

1/32

COURS 1 : AUX ORIGINES DE L’HISTOIRE JAPONAISE, des temps préhistoriques à l’apparition d’un premier « Etat » japonais (de 10 000 avant JC au VIe siècle après JC) [époques Jômon, Yayoi, Kofun]

Faisons une distinction entre préhistoire et protohistoire d’une civilisation : La préhistoire est la période où une civilisation existe, mais pourlaquelle il ne reste aujourd’hui aucune source écrite. La protohistoire est la période où il existe des documents écrits par d’autres civilisations (Chine, etc...) mais pas par la civilisation elle-même. Problème : où commencer le cours ? Quand pouvons-nous dire que nous avons affaire à une civilisation japonaise ? Face à l’homme de Ushikawa (-30 000), plus vieux fossile humain et qui n’est...
tracking img