Hypnos et thanatos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1187 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
HYPNOS ET THANATOS

Dans l’Iliade, au cœur de la mythologie grecque, Hypnos est le dieu du sommeil, (Somnus pour les romains), frère jumeau de Thanatos (la mort).
Tous les deux sont parmi les nombreux enfants de la déesse Nyx (la nuit) et d’Erèbe.
Selon Hésiode, Hypnos vit dans les terres inconnues de l'Ouest, c'est-à-dire où le soleil, (la lumière) se couche (donc s’endort). Son domaine esttraversé par le Léthé, le fleuve de l’oubli. Hypnos est représenté le plus souvent tenant des fleurs de pavot à la main, procurant aux hommes un repos paisible et des rêves aimables.
Il peut endormir aussi bien les hommes que les dieux, tous les dieux. Ainsi, à la demande d’Héra, il endort Zeus en personne, afin que Poséidon puisse aider les grecs malgré l’interdiction du dieu des dieux.
Il auramille enfants dont le plus connu est Morphée, chargé de prendre la forme d’êtres humains dans les rêves des mortels.

Thanatos est, pour les Grecs, la personnification de la mort. Il représente l’ennemi implacable du genre humain.
Il aurait élu son lieu de séjour aux portes de l’enfer, selon Hésiode. Seul, Héraclès arriva à l’enchaîner avec des liens de diamants lorsqu’il vînt délivrerAlceste.
Thanatos a un cœur de fer et des entrailles d’airain, un visage défait et amaigri, les yeux fermés, couvert d’un voile et tenant une faux à la main pour signifier que les hommes sont moissonnés en foule comme les fleurs et les herbes éphémères.
Les sculpteurs et les peintres ont poussé ses traits au plus hideux possible pour arriver à le représenter en squelette avec toujours la faux à lamain.
Ce fauchage représente symboliquement la moisson collective des blés murs, des foins à maturité et qui laissent leurs racines en terre et permettent ainsi la renaissance et donc la reproduction.
Mac Be Na, la chair quitte les os.

Le drame de l’homme est d’avoir toujours refusé cet ordre des choses qui s’impose à lui, refuser cette mort qui est inéluctable.
Parfois, à défaut de s’ysoustraire, on aimerait à choisir l’instant et la manière. Je ne parle pas ici des crimes crapuleux, crimes contre l’humanité ou génocides, ces instants de misère dans lequel l’homme subit la loi d’un plus fort, d’un plus sadique, bref…d’un plus misérable.

Pourquoi une gémellité entre Thanatos et Hypnos ? Certainement due à l’état à la fois du sommeil et de la mort, certainement parce qu’il seressemble sans pouvoir être pris l’un pour l’autre à qui les connaît.
Un individu peut être en mort apparente et donc toujours vivant et un mort si bien préparé qu’on dirait qu’il dort.
Le sommeil est l’état d’un être qui dort avec l’interruption de certaines fonctions de l’activité organique, qui se produit surtout la nuit et procure un repos, voire un soulagement dans la recherche d’un étatantalgique. C’est la fonction du pavot, fleur avec laquelle Hypnos est représenté. Cet état prend fin avec le réveil, le retour de la lumière (on ouvre les yeux !!)
Ce sommeil est l’objet de nombreuses études.
Le sommeil, indispensable à la vie, ne fait pas peur car, il est normalement un état temporaire dans lequel l’esprit, désinhibé totalement ou partiellement, divague et est suivi de l’état de réveilet donc de conscience.
Le sommeil est appelé « la petite mort ». Nous remarquons donc l’adjonction d’une durée (petite) avec un état (la mort). Sur cette dernière constatation, je me demande si la mort n’est vraiment et seulement qu’un état.
Selon Louis Vincent THOMAS, auteur de nombreux ouvrages sur et autour de ce thème, il s’agit de l’interaction de nombreux processus.
Mais revenons quelquesinstants au rêve, mot à la connotation positive (en opposition au cauchemar) :
- I STILL HAVE A DREAM (Martin Luther King). Ce célèbre Pasteur noir américain, assassiné en 1960, trouve dans un rêve un espoir pour demain afin que tous les enfants de tous les pays se tiennent par la main.
- Oui, le rêve est un refuge comme pour René Char qui trace dans les feuillets d’Hypnos ses pensées...
tracking img