Image et ressemblance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 116 (28929 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1
« Image » et « ressemblance »
Introduction
Pour rappel, le thème central de la théodicée hickienne envisage la création de
l’humanité en deux étapes distinctes mais qui s’inscrivent dans un même processus
créateur. Selon J. Hick, à la lumière de la connaissance anthropologique moderne,
l’idée d’une conception de la création de l’être humain en deux étapes est devenue un
principechrétien presque inévitable1. Les individus sont d’abord créés à « l’image de
Dieu » et ensuite selon sa « ressemblance ». Dans cette perspective, le modelage de
l’homo sapiens comme produit d’un long processus d’évolution et sa spiritualisation
soudaine ou graduelle en enfant de Dieu, sont deux étapes distinctes. La première
étape du processus de création était, selon certaines imaginationsanthropomorphiques,
facile vu le principe de l’omnipotence divine. Par un exercice de sa puissance
créatrice, Dieu a permis à l’univers physique d’exister et au cours d’innombrables
années, de mettre au monde en son sein la vie organique et finalement de produire à
partir de cette dernière, la vie personnelle. En bref, l’être humain émerge de cette
évolution des formes de vie organique ; unecréature a été créée avec la possibilité
d’exister en communion consciente avec Dieu.
Au cours de la seconde étape, l’intelligence dont l’être humain a été doté va lui
permettre de développer une éthique spécifique dans un monde hostile duquel il doit se
protéger et dans lequel il va devoir se battre pour survivre. L’être humain créé à
l’image de Dieu est ainsi une personne rationnelle etresponsable, capable de relation
personnelle avec l’Infini qui l’a créé, et c’est par sa réponse libre aux défis de son
temps qu’il peut se réaliser en plénitude. Cette seconde étape du processus créatif est
donc tout à fait différente puisqu’elle ne peut pas être accomplie par une puissance
omnipotente. En effet, la vie personnelle est essentiellement libre et auto-dirigée. Elle
ne peut êtreparachevée par le fiat divin mais seulement à travers les réponses non
contraignantes et la volonté de coopération des individus dans leurs actions et
1 J. HICK, Evil and the God of Love (1988), p. 255.
154
réactions face au monde dans lequel Dieu les a placés. Les êtres humains peuvent
finalement devenir les personnes parfaites que le Nouveau Testament nomme
« enfants de Dieu », mais ils nepeuvent pas être créés déjà achevés.
Selon J. Hick, les êtres humains se trouvent dans un monde parfaitement créé,
c’est-à-dire un monde où tout est là, « donné » pour pouvoir conduire celui-ci à son
achèvement. L’humanité quant à elle est inachevée. C’est l’hypothèse de départ.
L’être humain, créé à l’image de Dieu dans le récit de la création, n’a donc jamais reçu
la ressemblance. Celle-ciest un projet à réaliser, un objectif à atteindre. J. Hick réfute
ainsi l’idée que l’être humain a, au cours de son histoire, perdu cette ressemblance,
comme si une terrible catastrophe lui était arrivée. L’état idéal auquel les individus
sont appelés n’est donc pas quelque chose qui a déjà été vécu et est perdu, il se situe
dans un futur non encore atteint. La réalité n’est pas une créationparfaite qui est allée
tragiquement dans un mauvais sens, c’est un processus créatif continu dont la
réalisation sera à la fin des temps2.
Au premier chapitre de la première partie de cette dissertation, nous avions
constaté que J. Hick fondait sa théodicée non seulement sur Gn 1, 26, mais également
sur la manière dont Irénée lisait lui-même ce fameux verset. Il nous semble approprié
debrièvement rappeler comment J. Hick comprend plus spécifiquement la théologie
de ce Père de l’Eglise. Il est important de souligner que pour le philosophe anglais,
Irénée n’a jamais développé une théodicée, il a plutôt construit un cadre de pensée à
l’intérieur duquel une théodicée devient possible. Celle-ci ne se fonde pas sur l’idée
de la chute et est en consonance avec les connaissances...
tracking img