Industrie francaise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 39 (9524 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Une industrie française ?

Quatrième puissance industrielle mondiale, loin derrière Etats-Unis, Japon, Allemagne, talonnée par Italie et Royaume-Uni. Modernisation rapide, mondialisation et tertiarisation de l’industrie (=> peut-on encore parler d’industrie ? et d’industrie française ?) Héritages coexistent avec de nouveaux types d’organisation spatiale.

I. Une industrie nationale ?1- Peut-on encore parler d’industrie ?

Secteur secondaire : ensemble des activités de transformation des matières premières. Aujourd’hui la partition en trois secteurs de Colin Clark est moins justifiée : industrie ne peut plus être confondue ni avec le monde ouvrier (bcp plus d’ingénieurs qu’avant et notion de classe ouvrière apparaît comme très archaïque) ni avec le secteur secondaire(production de biens immatériels comme les logiciels ; gestion, conception, méthodes, commercialisation jouent un rôle bien plus décisif dans l’industrie que la seule fabrication ; travail manuel tend à disparaître et l’industrie se technicise).
Mieux vaut parler de système productif englobant le secondaire productif et le tertiaire périproductif (recherche, transports, logistique, servicesaux entreprises…).
La notion d’industrie perd de sa netteté : regroupe conventionnellement énergie, industrie manufacturière, industries agricoles et alimentaires, et bâtiment et génie civil ; tertiarisation de l’industrie : fusion de la production industrielle et du tertiaire à toutes les échelles, de l’entreprise locale à la multi-nationale et donc quel que soit le marché.

2 - Peut-onencore parler d’industrie « nationale » ?

Industrie française développée à partir du marché national, de ressources et capitaux français, avec un rôle majeur de l’Etat. Puis internationalisation sur l’Europe et le monde, adaptation au marché mondial, ce qui transforme les rapports à l’Etat, le marché des capitaux et le commerce extérieur.
Le marché intérieur n’est plus le moteurde l’industrie, l’essentiel du chiffre d’affaires des industries dynamiques se réalise à l’extérieur, par exportation ou création d’établissements à l’étranger (cf plus grands groupes français en chimie, électronique, automobile). Balance commerciale industrielle du pays est excédentaire depuis 1992.

L’internationalisation s’accentue

La France est exportatrice de capitaux depuisles années 1980. Dans les 1970’s : redéploiement industriel dans la recherche d’une main d’œuvre à bas prix. Désormais c’est l’accès au marché financier mondial qui motive les exportations. Mais l’industrie manufacturière ne concerne qu’un tiers des flux financiers. Ces capitaux industriels ou financiers se dirigent essentiellement vers les grands pays industrialisés, d’abord l’Europe (Royaume-Uniet Allemagne en tête) puis les Etats-Unis. La mondialisation est avant tout l’affaire des pays riches.
Inversement la France est au quatrième rang mondial pour attirer des capitaux (derrière Etats-Unis, Royaume-Uni et Chine) : tête de pont pour le marché européen, efficacité des infrastructures de transports et de communication, qualification de la main d’œuvre, qualité de la recherche.Carte de localisation des capitaux étrangers recouvre des logiques diverses : logiques de branche (un groupe agroalimentaire privilégie le Nord, l’Ouest, le Bassin parisien, l’Alsace car facilité d’approvisionnement en produits agricoles ; capitaux industriels allemands dans la sidérurgie et métallurgie privilégient les régions limitrophes de l’Est orientées jadis vers ces industries ; d’autrescapitaux privilégient main d’œuvre disponible comme Daewoo, Panasonic, La Smart en Lorraine, mais ces créations d’entreprises sont fragiles ; investissements étrangers américains dans les hautes technologies privilégient Ile-De-France, Rhône-Alpes et métropoles du Sud-Ouest).
Ce fort degré d’internationalisation concerne surtout les grandes entreprises, et s’opère par constitution de grands...
tracking img