Innovation entreprise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1250 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Planète éolienne fédère les associations locales de promotion de l’éolien. Notre association se donne notamment pour d l l d mission de proposer des informations objectives pour mieux comprendre les enjeux des parcs éoliens. Retrouvez nous Retrouvez-nous sur notre site web : http://www.planete-eolienne.fr/

Cachez ces éoliennes que je ne C h é li j saurais voir ?
Les éoliennes sontrégulièrement dé i é pour l L é li t é liè t dénigrées leurs i impacts visuels. t i l C’est normal : leurs dimensions sont imposantes. Le présent document répond aux arguments des opposants. p p g pp Il prend pour exemple leur discours sur le Mont-Saint-Michel.

Première idée reçue : ç le développement éolien est anarchique NON
: L’implantation des parcs éoliens est encadrée par de nombreux textesréglementaires, notamment pour le paysage :

a) C’est le Préfet de département qui autorise les Zones de Développement Eolien (ZDE) et délivre le permis de construire des parcs éoliens (et non pas les maires). b) Leur localisation est possible seulement dans les ZDE en compatibilité avec les documents d’urbanisme (POS, PLU, SCOT, …). c) Les textes législatifs (Loi du 13 juillet 2005) visent auregroupement des installations (lutte contre le « mitage » du territoire). d) Un projet éolien se développe sur plusieurs années, avec de nombreuses étapes de concertation. Tout projet est soumis à étude d’impact sur l’environnement et analyse paysagère.

Deuxième idée reçue : le dé e oppe e t eu è e dée eçue e développement de l’éolien est anarchique (bis).
NON : Les décisions d’implantation des
parcséoliens sont prises par les Préfets de département, dans le respect des intérêts privés et collectifs et en cherchant à concilier collectifs, les différentes politiques d’aménagement du territoire. On n’implante pas n’importe où les éoliennes : p p p l’arsenal réglementaire est puissant pour protéger les paysages. Et les Préfets disposent d’articles du Code de l’Urbanisme leur permettant demaîtriser le développement éolien.

43 000 monuments historiques, 7500 sites protégés, près de 600 ZPPAUP, 9 Parcs Nationaux, 33 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco, … Concertation avec la DIREN et l’Architecte l Architecte des Bâtiments de France, présentation en « pôle éolien », passage devant la « Commission des Sites », enquête publique, …

On n’implante pas n’importe comment leséoliennes : cela se fait en concertation avec les services de l’Etat, les élus, les populations locales.

Troisième idée reçue : les éoliennes se o s è e dée eçue es éo e es voient à des dizaines de km à la ronde. NON : Une éolienne de 120 m de haut
à 12 km, c’est un poteau de 1 m à 100 m de distance, ou bien un morceau d allumette de d’allumette 1 cm de haut au bout du bras.

L angle L’angleapparent d’une éolienne (part de d une l’éolienne dans le champ visuel) n’est pas directement fonction de la hauteur d’une éolienne (cf. illustration de la DIREN Bretagne). g ) Les éoliennes ne sont vraiment imposantes que dans un périmètre proche.

Quat è e dée eçue es éoliennes Quatrième idée reçue : les éo e es détruisent les paysages.
NON : De tout temps, les modes de production et
detransport de l’énergie ont façonné nos paysages : l énergie déboisements, mines de charbons, barrages hydroélectriques, centrales nucléaires, lignes électriques,… Il y a focalisation sur les éoliennes, alors que la menace qualitative et quantitative est plus dans les entrées de villes (hymnes à la consommation), et plus généralement dans l’uniforme urbanisation. Les éoliennes sont des installationsréversibles (démontables) au contraire d’autres énergies qui ont laissé et laissent des traces et déchets (terrils, mines, centrales, ) centrales …).

C qu è e dée eçue es éoliennes Cinquième idée reçue : les éo e es détruisent les paysages (bis).
NON : et certains sont très fiers de les montrer.
AC Copenhague, 20 é li h éoliennes sont i l é implantées, à quelques kilomètres du littoral,...
tracking img