Insuffisnace renale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Insuffisance rénale aiguë



1 Epidémiologie de l'Insuffisance rénale aiguë

Epidémiologie
Causes d'insuffisance rénale aiguë
Facteurs de risque - Morbidité - Mortalité

2 Diagnostic de l'Insuffisance rénale aiguë

Anamnèse et examen physique
Evaluation urinaire
Examens sanguins
Evaluation d'uneobstruction
Rôle de la biopsie rénale
Différentiation de l'insuffisance rénale aiguë et insuffisance rénale chronique aggravée

3 Traitements de l'Insuffisance rénale aiguë

Traitement de l'IRA
Prise en charge de l'IRA
IRA prolongée ou persistante



Epidémiologiede l'Insuffisance rénale aiguë


L'insuffisance rénale aiguë (IRA) est caractérisée par une
détérioration de la fonction rénale survenant sur une période de
quelques heures ou quelques jours et aboutissant à l'incapacité par
le rein à éliminer des déchets métaboliques terminaux, notamment
azotés et à maintenirl'homéostasie hydroélectolytique.

1. Epidémiologie

Parmi les définitions les plus souvent utilisées de l'IRA, on
retient une augmentation de plus de 50 % de la créatinine
plasmatique par rapport à la valeur de base ou une réduction de la
clairance de la créatinine calculée de 50 %.
De plus, les causes et les mécanismes de l’IRA sontextrêmement
variables, le terme de nécrose aiguë tubulaire devrait être réservé
aux cas où il existe une confirmation histologique.
Globalement, la fréquence de l’IRA est estimée à 1% des admissions
hospitalières, 2 à 5 % surviennent pendant une hospitalisation et
jusqu'à 4 à 15 % dans certaines circonstances telle qu'unechirurgie
cardiaque ou aortique avec circulation extracorporelle.

2. Causes d'insuffisance rénale aiguë

L’IRA peut résulter d'une diminution de la perfusion rénale sans
lésion cellulaire, d'une agression ischémique ou toxique du tube
rénal, d'un processus inflammatoire avec oedème tubulo-interstitiel,
ou encore d'uneréduction primitive de la capacité de filtration du
glomérule.

Lorsque il n'y a pas d'atteinte parenchymateuse
anatomique mais que la fonction rénale est limitée par des facteurs
compromettants la perfusion rénale, l’IRA est dite "prérénale" ou
"fonctionnelle". Si l'anomalie de fonction rénale est liée à uneobstruction sur la voie urinaire, l’IRA est dite "postrénale" ou
"obstructive". Lorsque l’IRA est liée à une anomalie intrarénale
primitive, celle-ci est appelée IRA "intrinsèque" ou "organique".
Les causes d’IRA prérénale et organique liées à l'ischémie et aux
toxines rénales sont responsables de la plupart des épisodes d’IRA.Les principaux types d'IRA sont
IRA fonctionnelle ou pré-rénale représente environ 70 % des
cas d’IRA survenant en ville et 40 % des cas survenant à l'hôpital.
La prolongation dans le temps de l’IRA fonctionnelle est le facteur
prédisposant le plus habituel à la survenue d'une nécrose tubulaire ischémique

IRA obstructives ou post-rénalesIRA organiques ou intrinsèques :
nécroses tubulaires aiguës post-ischémique (50%) ou
toxique (35%)


néphropathies interstitielles aiguës (10 %) glomérulonéphrites aiguës ou rapidement progressives (5%).



La survenue d'une IRA en milieu hospitalier est le plus
souvent liée à une...
tracking img