International bonds

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2455 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le but de ce devoir est de commenter l’article «Obligations internationales : choix de la monnaie d’émission» de Benjamin Cohen. Dans cet article qui est à la fois aussi bien quantitatif que qualitatif, l’auteur propose d’étudier quelles sont les monnaies ayant les plus gros volumes des émissions d’obligations internationales; et quels sont les déterminants du choix de ces devises comme monnaiesdes émissions d’obligations internationales. La première partie de ce devoir consiste donc à décrire simultanément la méthodologie employée par les auteurs, ainsi que les résultats empiriques. Nous nous livrons ensuite à quelques appréciations et commentaires dans la seconde et dernière partie.

Cet article se déroule autour de 2 axes principaux que sont l’identification des facteurssusceptibles d’expliquer les parts des monnaies dans les volumes des émissions (long et à moyen terme) des obligations internationales; et la mise en œuvre d’un modèle économétrique qui relie ces parts à ces différentes variables préétablies. Pour se faire, il est primordial de comprendre ce qu’est une obligation internationale et quels sont les différents acteurs de ce marché.
Une obligation internationalese définit comme un titre de dette émis dans une devise étrangère sur le marché local par des émetteurs locaux (on parle alors de foreign bonds) ou dans un pays étranger et dans la monnaie de ce pays par des émetteurs étrangers (on parle d’eurobonds).
Selon Benjamin Cohen, deux principaux groupes de facteurs peuvent expliquer le choix d’une ou de plusieurs monnaies d’émission, dépendamment desanticipations des parties concernées (prêteurs, emprunteurs). Le premier groupe est lié à un contexte d’incertitude dans lequel les intervenants des marchés financiers ont des degrés d’aversion au risque différents, et n’ont pas les mêmes anticipations. Le second groupe correspond à un contexte où les agents ont les mêmes anticipations.
Dans un contexte d’incertitude, les agents financiers secaractérisent par leur degré d’aversion au risque. Le premier élément explicatif relève alors de la gestion des risques aussi bien par les investisseurs (prêteurs) que les emprunteurs : il s’agit non seulement d’apparier les principaux flux monétaires, mais aussi de se couvrir contre les variations des taux de change et en particulier pour les investisseurs, de diversifier leur portefeuille global(actions, obligations). Ainsi, un investisseur soucieux de se ``hedger`` désirera faire des placements de telle sorte que les rendements de ces placements coïncident avec ses déboursés futurs dans une devise quelconque. De façon équivalente, une compagnie émettrice désirera se financer dans une devise de telle sorte que les intérêts qu’elle versera se calquent aux revenus qu’elle gagnera dans lamême devise. Par ailleurs, un investisseur désireux de réduire le risque total de son portefeuille global désirera investir dans des obligations libellées dans des monnaies autres que celle de son pays d’origine. Cette technique permettra par ailleurs à un investisseur de balancer les rendements de son portefeuille global, en réduisant ou évitant les pertes lorsque les marchés d’équité offrent uneperformance médiocre.
Dans cette même catégorie, un autre facteur susceptible d’influencer la proportion d’émissions d’obligations internationales dans une devise ou plusieurs devises quelconques est l’écart de taux par rapport à la parité non couverte des taux d’intérêt. Selon la parité des taux d’intérêt et étant donné 2 devises quelconques, le taux de rendement d’un placement en devisedomestique doit être égal au taux de rendement anticipé du même placement en devise étrangère. Des écarts de taux d’intérêt se compenseraient donc au fur et à mesure par des variations anticipées des taux de change. Autrement dit, la monnaie d’un pays où les taux d’intérêt sont élevés doit nécessairement se déprécier par rapport à la monnaie d’un pays où les taux d’intérêt sont bas, lorsque l’égalité...
tracking img