Jason et la toison d'or

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1014 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Jason : L’Histoire.

Chef des Argonautes et fils d'Aeson, roi d'Iolcos, en Thessalie. Pélias, le demi-frère de son père, s'empara du trône d'Iolcos et Jason fut mis en sûreté chez le centaure Chiron. Arrivé à l'âge d'homme, Jason revint chez lui et réclama le pouvoir à Pélias qui promit de le lui rendre s'il rapportait la Toison d'or, exploit qui paraissait irréalisable. Après de nombreusesaventures avec les Argonautes, Jason conquit la Toison, aidé par la magicienne Médée, qu'il épousa. À leur retour à Iolcos, Médée, pour venger Jason, assassina Pélias en persuadant ses filles de le faire bouillir dans une marmite sous prétexte de le rajeunir. Mais elle fut, avec Jason, chassée par le fils de Pélias et ils durent se réfugier chez Créon, roi de Corinthe. Plus tard, Jason abandonnaMédée pour Créüse, la fille de Créon (cette trahison et ses conséquences fournirent à Euripide le sujet de sa tragédie Médée). Enfin, Jason revint à Iolcos, détrôna Acaste, le fils de Pélias, avec l'aide des Dioscures, et régna paisiblement.

[pic]

Le Mythe : « Définition »

Avant l'âge classique de la Grèce, à l'âge qu'on appelle « archaïque », le mythos et le logos qualifié de hiéros nes'opposent pas. L'un et l'autre semblent avoir désigné un « récit sacré » concernant les dieux et les héros. Les sanctuaires officiels et secrets possèdent chacun sa collection, transmise « de la bouche à l'oreille », comme le bien propre de familles dépositaires de fonctions et de traditions. Certaines d'entre elles, remplissant une fonction politique, se transmettent aussi de génération en générationun corpus de récits, rédigés vraisemblablement sous la forme de «  généalogies », qui justifiaient leurs privilèges, en rattachant la lignée à quelque illustre origine ou épisode : mariage entre dieu et homme, naissance miraculeuse, triomphe dans une épreuve de style héroïque ou érotique, ou encore l'un de ces illustres crimes ou malheurs qui attirent sur l'homme l'attention des dieux. Destraditions similaires auraient été conservées dans des lignées dépositaires d'un savoir technique apprécié, ou dans des confréries recrutées par cooptation et initiation : médecins, potiers, forgerons, nautes, fabricants de chars ou éleveurs de chevaux. Une portion considérable de ces traditions serait demeurée secrète, puisque Pausanias, au second siècle de l'ère chrétienne, en récolte encore, que, parpiété, il refuse de transmettre. Une portion se retrouverait dans les collections attribuées « à Orphée ». Ce qu'on possède est constitué par le recueil de mythographes d'âge classique, des archéologues, qui colligèrent une partie de la tradition pour la conserver au titre de bien culturel, les modes traditionnels de la transmission faisant alors place à l'écriture, au livre et à l'école. LesPisistratides sont célèbres pour avoir provoqué des éditions de corpus semi-canoniques. On peut présumer que la Grèce des artistes, des médecins, des sophistes et des politiques y tenait comme on tient à un folklore, alors même que subsistaient, à côté, des confréries mystiques et des sanctuaires à secrets. Platon traite en folklore les traditions de sa famille, mais il y tient assez pour lesréinterpréter au niveau de sa politique et de son savoir. D'un bout à l'autre de son histoire connue, la Grèce a juxtaposé les conservateurs d'une tradition commune, remontant aux couches pré-indo-européennes, et ses interprètes sophistiqués, savants, ou romanesques. Il reste essentiel à la Grèce d'avoir accommodé sa tradition à la « raison », selon des modes aussi ingénieux que la philosophie platonicienne,ou aussi farfelus que la lecture « physique » des théogonies.

Les Dioscures : Définition.

couple d'enfants divins censés avoir fondé Thèbes et Sparte ( Castor et Pollux )

Réécritures.

Le mythe de Jason et le cycle des Argonautes constitue le sujet d'un grand nombre d'œuvres littéraires.
• Une œuvre grecque : Apollonios de Rhodes, Argonautiques.
• Une œuvre latine :...
tracking img