Je t'encule, enfant de putain !

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (254 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
À la fin de sa vie, d'Aubigné le protestant évoque dans ce texte les guerres de religion et témoigne avec colère des persécutions dont les siens ontété victimes.

Les Tragiques reste son œuvre la plus connue aujourd’hui. Ce vaste poème épique et satirique en sept chants (Misères, Princes,Chambre dorée, Feux, Fers, Vengeances, Jugement) raconte les malheurs de la France pendant les guerres de religion, et en appelle au jugement de Dieupour trancher entre les Justes et les Méchants. Le poème, commencé à une date incertaine, n'est publié qu’en 1616, dans une version qui seraprofondément remaniée par d’Aubigné en 1623. Cette œuvre aura peu de succès à sa publication : en effet, une trentaine d'années sépare l'écriture et lapublication, l'esthétique poétique avait donc eu le temps de changer significativement. Elle sera redécouverte au XIX siècle.

Par sa composition, l'œuvrerenvoie aux sept sceaux de l’Apocalypse ; le dernier livre raconte le Jugement Dernier où les catholiques et les apostats seront damnés, tandis queles protestants demeurés fidèles à leur foi prendront place aux côtés de Dieu.

Nés durant l'époque des guerres de religion, Les Tragiques ont unevaleur imprécatoire.

À la différence de Ronsard décrivant par symboles, dans ses textes, les effets de la guerre civile, d’Aubigné nourrit son œuvrede ses propres souvenirs. Ainsi, dans le livre V, Les Fers, il évoque le supplice des conjurés d’Amboise, auquel il a assisté à l'âge de huit ans.
tracking img