Jupiter et ses satelittes tpe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 41 (10073 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Damien Ibaremborde Laurent CHERENCQ Txabi Ducasse

Année 2010
PLAN
JUPITER

Problématique :

En quoi l’étude de Jupiter et de ses satellites a-t-elle fait avancer la science ?

I- Jupiter et ses satellites

Présentation, caractéristiques.

II- Les découvertes

A- Vitesse de la lumière
B- L’héliocentrisme
1) Géocentrisme2) Du géocentrisme à l’héliocentrisme

III- Observations actuelles

La « Tache Rouge Little » et la « Grande Tache Rouge » de Jupiter, chimie, renforcement, constitution.

INTRODUCTION :

L’observation de l’univers a permit aux scientifiques d’établir des lois mathématiques dans le but de comprendre les phénomènes qui nous entourent. A ce jour, de nombreuses lois ont étéétablies. Notre but principal est de montrer en quoi l’observation de l’univers a-t-elle fait avancer la science, et plus particulièrement l’étude de Jupiter et de ses satellites. Ainsi nous décrirons brièvement Jupiter et ses satellites dans une première partie puis nous continuerons avec les principales découvertes liées à ces derniers. Nous finirons par le déroulement des observations actuelles dela planète.

I- Jupiter et ses satellites

Jupiter est une planète dite « géante gazeuse », la plus grande de notre système solaire et en cinquième position en partant du soleil, après Mercure, Venus, Mars et la Terre. Elle a été appelée ainsi en hommage a Jupiter, dieu des dieux et dieu du ciel, Zeus chez les Grecs. Jupiter est visible la nuit a l'œil nu grâce a sa clarté, quatrièmeplus puissante après le Soleil, la Lune et Venus.
Jupiter, en tant que planète gazeuse est parcourue a sa surface par des vents pouvant atteindre jusqu'à 600 km/h. La Grande Tache Rouge est une zone de surpression, observée depuis le XIX° siècle.

L’atmosphère de Jupiter est composée de 75 % d'hydrogène et de 24 % d'hélium ; le 1 % restant étant apporté par divers autres éléments et composéschimiques (traces de méthane, de vapeur d'eau, d'ammoniac, très petites quantités de carbone, d'éthane, de sulfure d'hydrogène, , d'oxygène et de soufre). La couche la plus externe de la haute atmosphère contient des cristaux d'ammoniac. Par mesures infrarouges et ultraviolettes, des traces de benzène et d'autres hydrocarbures ont également été détectées. Les proportions d'hydrogène et d'hélium dansla haute atmosphère sont proches de la composition théorique de la nébuleuse planétaire qui aurait donné naissance au système solaire. Les gaz inertes lourds sont 2 à 3 fois plus abondants dans l'atmosphère de Jupiter que dans le Soleil. Par spectroscopie, on pense que Saturne possède une composition similaire. Cependant, aucune sonde n'ayant pénétré l'atmosphère de ces géantes gazeuses, lesdonnées ne sont pas certaines.

Ganymède est le plus grand satellite naturel de Jupiter et du système solaire (5260km de diamètre). Il fut observé par Galilée pour la première fois en 1610. Son nom provient d’un prince troyen de la mythologie grecque qui fut enlevé par Zeus.

Callisto est le deuxième plus grand satellite naturel de Jupiter après Ganymède (4820km de diamètre), il s’agit dela lune galiléenne la plus éloignée de Jupiter. Son nom provient de l’une des nombreuses conquêtes de Zeus. Elle a été elle aussi observée par Galilée pour le première fois en 1610. Elle est composée en majorité de roche et de glace, elle se serait formée par accrétion de gaz qui entourait Jupiter après sa formation.

Io est le troisième plus grand satellite naturel de Jupiter, 3640km dediamètre. C’est l’une des quatre lunes galiléennes et aussi la plus proche de la planète. Son nom provient à l’origine d’une des maîtresses de Zeus, dieu de la mythologie grec. Io est l’objet le plus actif du système solaire, notamment grâce à ses nombreux volcans (plus de 400). Il s’agit du satellite ayant le plus de caractéristiques physiques en commun avec notre Terre.

Europe est...
tracking img